Le volcan Taal met les Philippines en alerte

Destination
Depuis deux jours, le volcan est très actif et crache de la lave et une gigantesque colonne de cendres et de fumée zébrée d'éclairs. © Adobe Stock

Depuis le réveil du volcan dimanche, habitants et touristes fuient la zone au sud de Manille. Une éruption « explosive » est attendue dans les prochaines heures.

 

Les Philippines sont en alerte de niveau 4 sur 5 depuis dimanche. Le volcan Taal, situé à 65 km de Manille, s’est brusquement réveillé dimanche, causant une série de séismes qui ont entraîné le départ de plus de 20 000 personnes dans des centres d’évacuation.

 

Depuis deux jours, le volcan est très actif et crache de la lave et une gigantesque colonne de cendres et de fumée zébrée d’éclairs. Il se situe au milieu d’un lac de cratère dans une zone habituellement très appréciée des touristes.

 

Dans une note publiée le 12 janvier, le site « Conseils aux voyageurs » du Quai d’Orsay précise qu’il est « recommandé à ce stade de ne pas se rendre dans la zone du lac Taal, où un périmètre de 9 km au moins autour du cratère a été déclaré comme zone dangereuse potentielle ».

 

Par ailleurs, les vols au départ et à l’arrivée de l’aéroport sont suspendus jusqu’à nouvel ordre alors que plus de 200 vols ont déjà été annulés à l’aéroport international Ninoy Aquino, contrariant les déplacements de dizaines de milliers de passagers.

 

Les difficultés devraient monter encore d’un cran dans les prochaines heures en raison d’un risque imminent d’éruption « explosive ».

Publié par Céline Perronnet
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *