L’Egypte interdit mendicité et vente sur les sites touristiques

Destination
©MA

Le parlement égyptien, révèle France Info, a approuvé le 23 avril 2018 une loi interdisant la mendicité ou la vente sur les sites archéologiques afin de promouvoir le tourisme dans le pays.

 

La nouvelle loi adoptée au parlement égyptien prévoit une amende allant jusqu’à 10.000 livres égyptiennes (environ 460 euros) à quiconque harcèle les visiteurs «dans l’intention de mendier, de promouvoir, d’offrir ou de vendre un bien ou un service».

 

Cette nouvelle loi, précise France Info, fait polémique parce qu’elle ne serait pass assez dissuasive. « Il devrait y avoir une peine d’emprisonnement », a notamment affirmé l’ancien ministre des Antiquités Zahi Hawas, qui souligne que le harcèlement des touristes nuit à l’économie. D’autres pensent l’inverse : « Ces gens vivent ici et comptent sur cela pour leur subsistance. La police ne sera pas en mesure de faire quoi que ce soit », a souligné un guide touristique cité par Egyptian Streets. Le gouvernement espère que cette mesure protégera le secteur touristique qui recommence à retrouver couleurs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *