Les codes de la promotion touristique détournés pour dénoncer la situation politique au Burundi

Destination

La Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH) et l’agence We Are Social alertent l’opinion publique sur la situation désastreuse du Burundi en utilisant les codes de la promotion touristique.

 

L’agence We Are Social a choisi de pasticher les codes de la promotion touristique pour aider la FIDH à dénoncer au Burundi « les violences politiques ont fait plus de 1700 morts et poussé 400 000 nouveaux burundais vers l’exil ».

I love Burundi

« Il y a quelques jours, une nouvelle agence de voyages, Destination Burundi, faisait son apparition sur les réseaux sociaux. Elle mettait  en ligne une campagne touristique promotionnelle, intitulée “I love Burundi”, dévoilant une vision lénifiante et idyllique du pays. Finis les amalgames et préjugés ! Le Burundi est aujourd’hui un territoire jeune, divers et coloré, tourné vers les promesses de l’avenir.

 

Dans le film, des habitants racontent la beauté de leur pays et les images défilent : une rencontre avec l’accueillant et chaleureux peuple burundais ; des collines verdoyantes à perte de vue ; la faune sauvage, les parcs nationaux, une flore exceptionnelle, le Lac Tanganyika et autres merveilles de la nature. “I Love Burundi” est une invitation à découvrir le Burundi, portée par la voix de son peuple ».

I leave Burundi

« Aujourd’hui est révélée la suite de ce film touristique, qui dévoile l’envers du décor. On découvre que les voix qui vantaient les mérites du Burundi dans le film sont en fait… celles de réfugiés burundais, forcés à quitter leur pays. Alors, si le Burundi est si beau, pourquoi 400 000 personnes ont-elles été contraintes de partir ? ».

 

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *