Les difficultés de la Grèce confirmées par Go Voyages

Athènes sort du Top Ten de l’été.
Progression de 25 % des départs.
Pas de doute pour Nicolas Brumelot, directeur général de Go Voyages, « la Grèce est sinistrée ». Comme si les clients avaient l’impression que « tout le pays était en chantier ». Avec toutefois le bon espoir que la destination récolte l’année prochaine les fruits des jeux Olympiques. En attendant, Athènes, qui était médaille d’argent du podium vols secs des départs en juillet-août 2003, ne figure qu’en 13e position en 2004. Heureusement, toutes les destinations ne sont pas logées à la même enseigne. Go Voyages affiche même « une progression des départs effectifs de 25 % » depuis le 1er novembre (toutes activités et toutes destinations confondues) », date du début de son exercice. Ainsi, les Antilles progressent de 173 % pour Pointe-à-Pitre et de138 % pour Fort-de-France. Nicolas Brumelot reconnaît que cela est aussi dû « au gré des accords avec les compagnies aériennes ». Et que sa « part de marché » n’est pas forcément révélatrice de l’activité de cette destination. Il ajoute d’ailleurs que « l’achat d’un vol sec est avant tout affaire d’opportunité ». Et de mettre en avant ses bons accords avec Thai Airways qui peuvent expliquer la progression record de 193 % de Bangkok par rapport à l’été 2003. Comme pour Montréal, qui augmente de 77 %, la disparition du Sras n’est évidemment pas étrangère à cette progression à trois chiffres. Autre vainqueur de l’exercice : Dakar. Certes, la destination est bien couverte par Go Voyages (six vols par semaine) mais Nicolas Brumelot note bien un regain d’intérêt pour le Sénégal. Lors du deuxième trimestre (avril-mai-juin), Dakar était ainsi en première position du baromètre vols secs avec une progression de 15 % et se situe en quatrième position pour des départs en juillet-août à la faveur d’une croissance de 24 %. New York reste une valeur sûre des ventes vols secs : la métropole se situe en 7e position cet été et fait un bond de 12 % par rapport à l’été dernier (+ 33 % sur avril-mai-juin).

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *