Les îles de Guadeloupe font leur come-back !

Destination

Patrick Vial-Collet a été élu président du CT fin 2003.
8 M d’euros vont être investis autour de 4 thématiques.
L’objectif : récupérer 61 500 touristes d’ici fin 2004.
Il y a 3 mois environ, nous enterrions l’OT des îles de Guadeloupe. Sur ses cendres est né le 12 décembre dernier son remplaçant, le Comité du tourisme (CT) des îles de Guadeloupe dont le président élu se nomme Patrick Vial-Collet (président du Medef Guadeloupe). Riche d’une enveloppe de 8,833 ME à investir pour redorer l’image de ces îles sur 6 marchés, ce dernier s’est fixé l’objectif – audacieux – de récupérer 61 500 touristes en 2004. « Pour les raisons que vous connaissez, nous avons perdu près de 100 000 visiteurs en 3 ans et plus de 400 000 croisiéristes en 6 ans. De quoi sérieusement remettre en jeu notre équilibre économique », confie Patrick Vial-Collet, précisant que malgré cela, les îles de Guadeloupe restent la destination la plus visitée par les métropolitains, devant la Martinique, la Rép. Dom. et Cuba. Fort de ce budget 3 fois plus important que par le passé, le CT part à la reconquête de ses touristes perdus. Son plan d’attaque ? Un, séduire et convaincre les consommateurs de la variété des 6 îles (Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barth’, La Désirade, Marie-Galante et les Saintes) ; deux, former les vendeurs pour en faire des ambassadeurs ; trois, faciliter l’accès (425 000 sièges prévus de Paris et province sur Air Caraïbes, Air France, Corsair et Star Airlines). Vient ensuite le temps de l’accueil organisé par « Guadeloupe Bonjour », un nouveau pôle touristique qui promet musique et pot d’accueil à l’arrivée, label accueil pour les taxis et les bus, etc. Par ailleurs, dans son plan marketing 2004 qui débute par une campagne choc le 15 avril prochain (2 000 affiches 4X3), l’organisme a choisi d’axer sa communication sur 4 thèmes baptisés, « séjour bleu » (plongée, kayak, ski nautique, pêche, croisières, voile, fly surf…), « séjour vert » (parcs et réserves naturelles, randonnées…), « séjour culture » (carnaval, festival de jazz, Route du rhum…) et « séjour saveurs » (route des restaurants…). Notez enfin que pour fidéliser ses futurs touristes, le comité offre un chèque de 100 euros valable pour un prochain séjour. Tous ces efforts louables suffiront-ils à effacer une image ternie pendant plusieurs années ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *