Les tribulations d’un agent de voyage au… Vietnam

Destination

Agent de voyages, fondateur de JM travel Consulting, Johan Mancinelli a été mandaté par le Cediv pour mettre en place des partenariats avec des réceptifs à l'occasion d'un tour du monde. Johan est un grand voyageur. Il a déjà parcouru les Caraïbes à la recherche des plus beaux hôtels de luxe en partenariat avec Parenthèses Voyages à Gap. Le globe-trotter est parti le 23 septembre de Londres. Il nous fait découvrir aujourd'hui le Vietnam. Good Morning Vietnam ! Après quelques minutes sur le Mékong, passage de la frontière. Le visa doit être fait à l'avance et coûte 70 euros. Cependant quelques réceptifs vous permettent de l'obtenir à l'arrivée.

Le Dong est la monnaie locale. Il faut une bonne calculatrice ou une bonne tête car il y a beaucoup de 0. Comptez 25.000 Dong pour 1 euro. Cela donne (juste) l’impression d’être millionnaire !

À peine débarqué du bateau, je suis accueilli chaleureusement par des étudiantes qui apprennent l'anglais et qui souhaitent échanger dans la langue de Shakespeare. De mon côté j’en profite pour apprendre quelques mots de Vietnamien. Une bonne vingtaine de minutes plus tard, je pars avec mon guide qui me conduit à Con Tho.

Réveil matinal pour la visite du marché flottant de Can Tho. Les bateaux plus ou moins importants sont chargés de fruits et légumes et se donnent rendez vous le matin pour vendre leur marchandises.

Arrimez-vous à une "boutique flottante" pour déguster un excellent ananas ou autres fruits ! D'autres viendront également vous aborder pour vous vendre soda et autres boissons.

Je m’enfonce davantage dans le delta du Mékong. Visite du marché de Vinh Long. Au Vietnam si vous aimez manger de tout, vous allez être servi ! Vous trouverez donc du serpent, criquets et autres asticots, assez classique en Asie. Mais plus rare du chien et aussi du rat. Pour vous rassurer, ils mangent aussi grenouilles et escargots ! Des volontaires ?

Traversée sur île au large. En chemin visite d'une usine de fabrication d'objets en terre cuite. Sur l'île pas de voiture. C’est donc en vélo que ma guide m’a convié à faire un tour. Ecole, église, les habitants vivent à leur rythme et travaillent au besoin ! S’acclimater est très facile…

C’est un petit paradis au milieu de l’eau… Un grand merci à la famille Uttrinh pour son accueil. Cet endroit est un vrai coup de cœur. A part les coqs qui peuvent vous réveiller au petit matin, c’est d’un calme absolu !

Arrivée à Saigon, enfin Ho Chi Minh Ville, je vais encore me faire reprendre par certains puristes… Bref, pas de polémique, sachez que sur place, beaucoup de Vietnamiens la nomme toujours Saigon ! C’est bien de connaître les deux ! Un peu d’histoire à l’ancien centre de commandement américain pour en savoir plus.

Tour de la ville. Le temple Thiên Hau, dans le quartier chinois de la ville. Au niveau religion le Vietnam est essentiellement Bouddhiste mais "le culte des ancêtres" bien antérieur est vénéré et respecté par les habitants. Vous trouverez l’Autel des ancêtres dans chaque maison Vietnamienne.

C’est la saison des mariages au Vietnam, passage obligé à Notre Dame des Anges. Il y a aussi de nombreux catholiques. La poste de Saigon se trouve juste à côté, j’en ai également profité pour envoyer quelques cartes postales et mes vœux !

Envol pour Danang dans le centre du pays. L’Unesco a classé de nombreux sites à son patrimoine dans cette région.

Véritable coup de cœur à Hoi An. Le village mélange l’architecture Chinoise, Japonaise et Française. Un véritable trésor !

Pour se déplacer, pas de voiture ! Bien sûr scooter, vélo, pousse-pousse et même bateau sur la rivière Thu Bon. Rien que de déambuler dans la ville à pied est une excursion à part entière.

Boutiques de souvenirs et restaurants ont pris la main sur l’ancien comptoir aux épices… De nombreuses galeries d’art donnent toujours un goût exquis à la cité.

Pour couronner l’expérience, séjournez en toute tranquillité dans une des villas privées du plus bel hôtel du Vietnam, le Nam Hai Resort ! Magnifique…

Continuation sur Hué, ancienne capitale impériale du Vietnam… Ici aussi La région est très culturelle, de nombreuses visites à faire. Se procurer les services d'un guide pour deux jours est indispensable pour en savoir davantage.

L’ancienne cité est immense, il faut compter minimum une bonne journée de visite. Malheureusement le temps qui m’était octroyé pour la visite était bien trop court… Il faudra donc que je revienne…

Au-delà de la cité, la célèbre Pagode de Thien Mu, communément appelée Pagode de la Dame Céleste est aussi sur la liste. Heureusement cette fois-ci 1 heure suffit pour en faire le tour !

D’autres sites sont aussi classés au patrimoine de l’Unesco dans les environs d’Hué, c’est le cas du Tombeau de l’Empereur Tu Duc. Un véritable havre de paix. A noter qu’en ce moment, une partie du site est en cours de rénovation…

A la tombée de la nuit, concert de musique traditionnelle Vietnamienne à bord d’un "bateau dragon" sur la rivière des parfums avec un éventail d’instruments locaux. C’est le cas du Dan Bau qui possède qu’une seule corde. Le son émanant de ce dispositif est tout simplement envoûtant…

Je continue la soirée avec mon chauffeur… Le rendez vous est pris au Ngoc Anh Club de Hué. Musique électro et Vietnamienne branchée, je suis le seul européen. Bière locale, Saigon ou Hanoi ? Dans les deux cas elle n’est pas très fraîche, vous aurez des glaçons dans vos verres… Surprenant !

Retour au Zen et parlons un peu climat… Même les Vietnamiens que j’ai rencontrés ne sont pas d’accord sur le sujet… Ca se complique ! A moins de s’y rendre plusieurs fois pour bénéficier des meilleurs climats de chaque région, le meilleur compromis est entre février et avril.

Notez qu’il peut neiger dans le nord du pays pendant ces (soi-disant) meilleures périodes ! Ce n’est pas un poisson ! Sur décembre, le centre est très pluvieux, profitez de la plage est donc impossible. Je reviendrai à la bonne saison !

Je prends mon train de nuit pour rejoindre la capitale du Vietnam Hanoi où je vais continuer mon périple …

J’espère que vous passez un joyeux Noël, que vous avez trouvé quelques billets d’avion pour les cocotiers, sous le sapin… Voici le père Noël Vietnamien caché sous son "non là" (chapeau Vietnamien) avec son pull rouge et ses cadeaux… Oui, il était bien là !

Retrouvez ici les photos de mon périple au Vietnam

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *