Malgré la mise en place d’un « Esta », le Canada va battre un record de fréquentation !

Destination

Le Canada a annoncé mardi un nouveau report de l'entrée en application de l'autorisation de voyage électronique (AVE). Il sera désormais obligatoire à partir du 10 novembre pour les voyageurs originaires de pays normalement exemptés de visas, tels que les Etats européens, notamment la France.
 Initialement prévu le 15 mars, puis repoussé pour des raisons techniques au 30 septembre, l'AVE doit être demandé en ligne par chaque voyageur moyennant sept dollars canadiens. Ces nouvelles recettes sont destinées à financer la sécurité, notamment dans les aéroports et les sites touristiques. A priori, cette nouvelle mesure ne devrait pas dissuader les touristes français de venir. David Goldstein, directeur du tourisme canadien, de passage à Top Résa, s'est d'ailleurs félicité des nouvelles performances de la destination sur le marché français. "Après un excellent mois de juillet (+18,2% !), nous avons observé une progression de 8% depuis le début de l'année" explique t-il. Et il s'attend à un excellent mois d'août, "qui lui aussi sera très fort". Actuellement, avec "un peu plus de 500.000 touristes en 2016 – un record ! – la France est le troisième marché du Canada, ex-æquo avec la Chine, mais derrière les Etats-Unis (17 millions de touristes !) et la Grande Bretagne" et vise 20 millions de visiteurs d'ici 2020. Ce succès sur le marché français s'explique par plusieurs raisons. "Nous avons fait d'importantes campagnes digitales sur ce marché", "le taux de change est encore favorable" et, surtout, "nous avons bénéficié de plusieurs ouvertures de vols, comme le nouveau direct Paris – Vancouver opéré par Air France". Quant aux perspectives, elles sont très encourageantes précise David Goldstein. Selon un sondage, "6 millions de Français ont annoncé leur intention de venir dans les années qui viennent au Canada". A noter également que l'office du tourisme à Paris renouvèle son e-learning à l'attention des agents de voyages pour former plus de 1.000 spécialistes du Canada.
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *