Marketing touristique : Interface et Indigo unissent leurs forces

Destination

Interface Tourism et Indigo Unlimited sont désormais les filiales d’une holding dirigée par Gaël de la Porte du Theil (Interface), Pierre-Eric Rémoleux (Indigo Ulimited) et Blaise Borozée (Interface).

Les deux entités, Interface Tourism et Indigo Unlimited, respectivement dirigées par Gaël de la Porte du Theil et Pierre-Eric Rémoleux, pèsent, réunies,  sept millions d’euros de chiffre d’affaires, emploient 40 salariés et s’appuient sur 70 clients permanents.  « Au niveau européen, nous voilà en tête de la colonne » se félicite le fondateur d’Interface Tourisme qui précise que « les deux sociétés restent indépendantes ».

 

Chacun son ADN

Elles ont en effet des « expertises complémentaires » et chacune leur ADN. Indigo Unlimited, par exemple, possède une expertise sur l’hôtellerie (Keys), le marché américain (Duxin) et le bien-être que maîtrise moins Interface Tourisme, qui détient deux tiers des parts de la holding.

 

Ensemble, les deux sociétés vont aussi pouvoir cibler de nouveaux acteurs comme les institutionnels français ou encore le e-tourisme. Elles vont aussi travailler ensemble sur des thématiques devenues centrales comme le digital ou les réseaux sociaux ou encore raisonner sur des activités transversales comme le bien-être.

 

Des études sur les voyageurs

Les entités vont aussi réaliser des études pour mieux comprendre les comportements des voyageurs et, ainsi, évidemment, pouvoir mieux travailler avec leurs clients.

 

Gaël de la Porte du Theil a tenu à préciser que les collaborateurs des deux structures ont été prévenus de l’avancée des discussions et que les dirigeants avaient ainsi pu répondre à toutes leurs interrogations.

 

Par ailleurs, elles doivent composer avec des clients qui leur demandent de dupliquer leur modèle dans d’autres pays en Europe. Les deux entités ont donc pour ambition d’intégrer d’abord l’Italie et l’Espagne avant de se tourner vers l’Allemagne, le Benelux et l’Angleterre. « A chaque fois avec un fonctionnement local qui devra suivre un cahier des charges ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *