Marrakech : Le Club Méditerranée lance le concept du trois en un

Destination

Avec l’inauguration de La Palmeraie à Marrakech, le 12 juin dernier, Henri Giscard d’Estaing, président du Club Med, présentait son nouveau concept : un seul village réparti sur trois sites, trois offres différentes pour trois clientèles distinctes. L’occasion pour lui d’insister sur ce tournant important : « Du temps de Trigano on disait ‘il y a eu un avant Agadir et un après Agadir’ et dans quelques années on dira peut-être ‘il y a eu un avant Marrakech et un après Marrakech’. »
L’inauguration officielle de La Palmeraie à Marrakech marque une étape importante dans la stratégie souhaitée par Henri Giscard d’Estaing de tirer les « villages du Club Med vers le haut de gamme convivial ». Pour le président du TO, « ce nouveau site est une vitrine et préfigure ce que sera » le nouveau Club Med de demain ». L’événement est donc d’importance. Car l’offre de Marrakech est au cœur de la nouvelle stratégie du groupe qui « repose sur un principe simple, donner le choix au client ». D’où ce village 4 Tridents réparti sur trois sites complémentaires. La Médina tout d’abord, dont la rénovation vient d’être achevée. Ce village « mythique » du Club est situé à deux pas de la Koutoubia, au cœur de la vieille ville et donne sur la place Djemaa el-Fna. Il est conçu pour les clients en quête « d’authentique, de culture et de traditions » selon Henri Giscard d’Estaing. Ceux qui aiment se perdre dans le souk, errer de camelots en boutiquiers, en quête de bibelots rares, de babouches colorées, de bracelets ou de tambours, des choses que l’on trouve toujours au meilleur prix bien souvent à l’issue d’âpres négociations. Une clientèle qui aime aussi traîner sur la place Djemaa el-Fna dès la nuit tombée, dans un brouhaha indescriptible, entre dresseurs de serpents et buvettes pittoresques. Pourtant le Club de la Médina est un havre de paix. Une fois sa porte passée, on sillonne les petites ruelles ombragées et fraîches qui mènent aux 207 chambres. On peut aussi prendre un dernier verre dans la salle du bar, entièrement refaite et délicatement décorée. On peut enfin monter sur la terrasse, et s’allonger sous une tente caïdale pour s’imprégner tard dans la nuit des dernières rumeurs, des dernières odeurs, qui remontent de la vieille ville. Le deuxième site est le tout nouveau village de La Palmeraie. Il est implanté à la périphérie de la ville, dans la palmeraie, là où se trouvaient déjà les installations sportives du Club de la Médina. Il propose 300 chambres réparties dans une myriade de petits hameaux recouverts de chaux ocre. Les chambres sont soignées et la décoration est artisanale et recherchée. On y accède par un dédale de petites ruelles rafraîchies par des seguias où coule une eau limpide. Au cœur du village s’étend un parc d’oliviers centenaires. Avec la Palmeraie, le Club Med veut séduire une clientèle plutôt sportive, « adepte d’espace, de bien-être et de convivialité ». C’est donc tout naturellement que l’on trouve dans ce parc de 24 hectares piscines, tennis, un golf de 9 trous ou un manège d’équitation, etc. !
Enfin le Riad. Encore en travaux, il accueillera ses premiers clients à la fin de l’année. C’est la véritable innovation du Club Med, avec pour objectif « par un niveau de confort et de luxe inédit » précise Henri Giscard d’Estaing, de séduire une clientèle riche et « select », en quête de calme et de privilèges. Le Riad est adossé au village de la Palmeraie. Ses 60 suites de 48 m2 englobent une chambre, un salon, une salle de bain et un dressing. À l’étage, les GM « exclusifs » auront une terrasse de 30 m2 pour admirer les contreforts de l’Atlas. Et ceux du rez-de-chaussée bénéficieront d’un patio de 16 m2 et d’un jardin privé de 100 m2. D’autres services, dignes d’un grand hôtel, seront aussi disponibles comme le petit déjeuner dans la chambre ou un room service de midi à 2 heures du matin. Issus d’un concept plutôt audacieux, ces trois sites complémentaires forment dorénavant un village unique : le Club Med de Marrakech. Si la formule remporte le succès attendu, il y a fort à parier qu’elle va « faire des petits ».
Club Med s’associe au Spa Cinq Mondes
Le Club Med monte en gamme et le prouve. Ainsi, ce n’est pas un mais deux Spas qu’il inaugure dans son nouveau village « 3 en 1 » de Marrakech en partenariat avec Cinq Mondes. Ce spécialiste des soins du Spa venus du monde entier dévoilera donc ses techniques aux GM de la Médina qui découvriront un coin zen et odorant qui n’existait pas auparavant. Articulés autour d’un patio où coule une fontaine parsemée de pétales de roses et d’un hammam traditionnel de 150 m2, les quatre salons de soins y invitent inlassablement au repos. Quant au décor raffiné où se mêlent harmonieusement toutes les techniques artisanales de l’architecture marocaine (stuc, zelliges, tadelakt), il est signé par l’architecte des hammams du roi du Maroc en personne. Résolument plus spacieux et plus frais puisque traversé par un large bassin orné de palmiers et de fleurs, le Spa de la Palmeraie dispose, lui, d’une dizaine de salles où sont proposés soins esthétiques classiques, bains aromatiques à base de fleurs, massages ayurvédiques et balinais, séances de shiatsu, gommages aux épices et à la purée de papaye, bref autant de rituels orientaux menant volontiers… au nirvana. Les Spas du Club Med Marrakech s’adaptent à chacun, seul ou en couple, y compris aux hommes. Selon Brigitte Caron, responsable du bien-être au Club Med, « d’autres partenariats avec des marques de renom qui collent à notre cahier des charges seront bientôt signés dans les villages classés 4 tridents ». Notez que pour le Club Med, Cinq Mondes a conçu des formules de soins et des prix adaptés aux GM à savoir 72 euros pour une heure de bonheur.
PRATIQUE
• Laboratoire technologique pour les équipes de recherche du Club Med, le village de La Palmeraie teste un tout nouveau système de paiement : l’Easy card. Remise à l’arrivée, cette carte permet pour l’heure de régler les consommations au bar ainsi que le Spa. Le procédé sera bientôt étendu aux achats effectués à la boutique ainsi qu’au règlement des excursions. Avant de l’être à d’autres villages à travers le monde. Autre innovation, la clé de chambre qui prend également la forme d’une carte magnétique… nettement moins encombrant.
• Le concept « 3 en 1 » avancé par le Club Med ne permet pas pour l’instant aux GM de combiner un séjour d’une semaine dans les trois unités. Ainsi, le client qui sera logé à La Palmeraie ne pourra dormir ni à la Médina ni au Riad. En revanche, il pourra aller et venir d’une unité à l’autre dans la journée (à l’exception du Riad) profitant tantôt de l’ambiance des souks, tantôt des installations sportives de La Palmeraie. Une navette relie les deux sites toutes les 30 minutes.
• Politique de prix. Si l’on ne connaît pas encore le tarif pour une semaine de séjour dans l’une des 60 suites du Riad qui ouvrira ses portes en décembre prochain, on sait d’ores et déjà qu’il en coûte près de 750 euros par personne pour séjourner à La Médina et près de 950 euros pour La Palmeraie (à partir de, vol inclus). Ces trois hôtels seront ouverts toute l’année.
• Transport. Le récent partenariat signé avec la compagnie Star Airlines permet au Club Med de proposer des liaisons charter entre Paris et Marrakech tous les dimanches. La province sera en revanche desservie par vols réguliers Royal Air Maroc, autre fournisseur incontournable du Club.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *