Mauritanie : six TO français bravent le Quai d’Orsay

Destination

Six tours opérateurs français ont entamé mercredi une tournée en Mauritanie pour évaluer la situation sécuritaire du pays face à la menace d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a constaté un journaliste de l'AFP.Les six opérateurs ont eu une réunion de travail avec des responsables du ministère mauritanien du tourisme. Ils sont attendus jeudi à Atar, région phare du tourisme dans le Nord de la Mauritanie, a indiqué à l'AFP le directeur du tourisme Mohamed Mahmoud Ould Be. Prennent part à ce voyage les voyagistes La Balaguere, Voyageurs du Monde, Club Aventure, Atalante, Allibert et Point Afrique qui représentent 95% du marché mauritanien de tourisme. La destination Mauritanie a été fortement déconseillée par le Quai d'Orsay et classée dans la zone "rouge" de la bande sahélienne où Aqmi a mené ces dernières années plusieurs actions dont des enlèvements et exécutions d'Occidentaux. Le tour opérateur Point Afrique avait annoncé début octobre la reprise de ses vols en décembre vers la Mauritanie malgré les avis du Quai d'Orsay.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (3)

  1. je ne comprend pas la position du quai d’orsay .En effet les agents de total circulent sans escorte entre Ouadane et le nord vers les zones de recherche pétrolière.zone classée rouge dans leurs 4×4.N’y a t’il des risques que pour les touristes ou bien cela cache t’il autre chose.X
    je connais bien la Mauritanie et j’y retourne un mois cet hiver.

  2. Le malaise semble en effet voulu. Le 24 décembre 2007, à l’Est de la ville d’Aleg (sud du pays), quatre Français sont tués, et un blessé, par trois agresseurs armés de Kalachnikov. Un communiqué de l’actuel dirigeant français annonce instantanément la responsabilité d’Al-Qaïda. Or l’on sait que le 27 décembre l’acte n’a toujours pas été revendiqué ; le sera-t-il jamais sinon par les auteurs eux-même? (Voir l’article http://www.afrik.com/article13245.html ) L’empressement du Quai d’Orsay à rendre impopulaire la Mauritanie fait honte à qui connaît un peu cette région du monde, admirable tant par sa culture que par la beauté de ses paysages et la tradition pacifiste de ses habitants. Ce pays est en effet très représentatif de ce que l’on nomme à présent l’Islam modéré ; en réalité l’Islam tout court. Malheureusement, de vastes ressources minières y ont été découvertes depuis 2002, époque à laquelle l’information était ignorée du grand public. Cela ne présageait rien de bon. L’on sait nos économistes peu enclins à se soucier des désagréments causés par les activités des industriels tant sur le plan écologique qu’en matière de responsabilité sociétale. Cela se vérifie depuis un demi-siècle notamment dans des régions du Sahel. (Voir aussi http://www.mecanopolis.org/?tag=qaidat-al-jihad etc.) Pourtant les Mauritaniens gardent l’espoir de retombées pour leur pays. En seront-ils quittes pour une désertion massive du touriste français manipulé ? Cette propagande médiatique est une infamie et c’est ce que démontrent les T.O. qui, à l’inverse de nos dirigeants, sont, eux, sur le terrain.

  3. Attention aux raccourcis journalistiques! Même si nous ne partageons pas toujours les analyses et les recommandations du Quai d’Orsay, votre titre « à sensation » ne correspond pas à la réalité. En allant sur place vérifier les conditions de sécurité, nous ne bravons pas le Quai d’Orsay, nous faisons simplement notre travail.

    Nous le faisons en contact avec nos équipes, avec les autorités mauritaniennes, mais aussi en visitant notre ambassadeur et ses conseillers.

    Une partie seulement de la carte MAE de la Mauritanie est coloriée en rouge, le reste étant en orange. On peut regretter que le cartographe (…) ait placé Chinguetti, par erreur sans doute, en zone rouge. Une erreur qui met au désespoir une population qui s’enfonce doucement mais sûrement dans la misère.

    Gérard Guerrier
    Directeur Général Allibert-Trekking
    Responsable de la Commission Sécurité ATT-ATR

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *