Nouvelle-Calédonie : un bateau de touristes attaqué au large d’Ouvéa

Destination

Un bateau touristique a été attaqué au large de l’île d’Ouvéa en Nouvelle-Calédonie, par des hommes armés de fusils et de sabres, sans faire de blessés graves, ont rapporté jeudi les médias locaux.

Deux touristes australiens et trois accompagnateurs étaient venus pour observer les fonds sous-marins avec une embarcation depuis un yacht de luxe, le Masteka 2, qui mouillait plus au large. « C’est alors qu’un bateau provenant d’Ouvéa est venu à leur rencontre avec 7 à 8 personnes à son bord dont certains manifestement armés de fusils et de sabres d’abattis », a indiqué le procureur de la République, Alexis Bouroz. Les assaillants ont tiré des coups de feu en l’air, dans le pare-brise et un pare-battage du bateau, avant de monter à bord. « Le skippeur a été pris à partie, tabassé et mis au sol avec un fusil sur la tempe », a par ailleurs raconté à la radio NC 1ère, Vincent Ventrella, exploitant du bateau. Il a précisé à l’AFP que l’embarcation à bord de laquelle se trouvaient les agresseurs était celle d’un organisateur local d’excursions touristiques. Il a également indiqué qu’une demande avait été faite dans les règles auprès des autorités kanakes de la région pour se rendre sur cet atoll. « Il semblerait que des divergences existent quant au contenu exact de l’autorisation accordée »  a encore dit le procureur.

« Des effets désastreux sur l’image et la notoriété d’une destination touristique »

L’office du tourisme de Nouvelle Calédonie, Nouvelle-Calédonie Tourisme, a déploré « l’agression » et a « apporte tout son soutien aux victimes », même si il admet que « les circonstances ont besoin d’être clarifiées ». Cette attaque préoccupe les autorités du tourisme car « la seule annonce d’un incident grave impliquant des touristes provoque des effets désastreux sur l’image et la notoriété d’une destination touristique ». Surtout que « les touristes concernés étaient en séjour sur un yacht de luxe, un produit au fort potentiel qui correspond parfaitement à nos spécificités et au souhait des populations locales de développer un tourisme à haute contribution, respectueux de l’environnement, de ses habitants et ses traditions loin d’un tourisme de masse ».

Jean-Marc Mocellin, DG de Nouvelle-Calédonie Tourisme prévient : « c’est tout un secteur économique qui est affecté. Hôteliers, prestataires d’activités, transporteurs, producteurs, restaurateurs… Ce sont des centaines d’emplois à Ouvéa comme en Nouvelle-Calédonie en général qui sont mis en danger par de tels agissements faisant fuir les touristes du monde entier par médias/réseaux sociaux interposés ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *