Opportuniste, l’île Maurice permet aux Français de venir sans passeport cet hiver

Ile Maurice

Pour attirer les touristes français qui ne voudraient plus se rendre aux Antilles à cause des dégâts liés aux ouragans, l’île Maurice met en place un programme d’exemption de passeport pour une durée de six mois. Un groupe hôtelier mauricien vient de diffuser l’information, qui émane du ministère du tour-opérateur, à ses partenaires tour-opérateurs. La date exacte de mise en application n’est pas précisée dans ce document envoyé à l’association des hôteliers et des restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM). En France, Air Mauritius n’était pas encore en mesure de nous donner des détails pratiques.

 

Opportuniste, l’île Maurice va permettre cet hiver aux voyageurs français de pouvoir s’y rendre avec une simple carte d’identité. Les autorités ont en effet fait le constat que les touristes qui passent leurs vacances dans les Antilles Françaises ne sont pas tous titulaires d’un passeport. Cette mesure concerne les vols directs depuis la France métropolitaine et La Réunion.

 

L’île Maurice espère attirer 3.000 nouveaux Français qui devraient faire gagner à l’économie du pays quelque 120 millions de roupies (3 M€). En 2016, la destination Maurice a accueilli près de 270.000 Français. La France est le premier marché touristique de l’île Maurice (21%).

Un précédent avec la carte d’identité

Ce n’est pas la première fois que l’île Maurice favorise la venue des touristes français, suite aux déboires de la destination Antilles. Déjà en juin 2009, après la crise sociale et la grève générale en Guadeloupe et en Martinique,  le gouvernement mauricien avait autorisé les Français à entrer sur son territoire sans passeport et munis d’une simple carte nationale d’identité.

 

A l’époque, une autorisation de séjour (Landing Permit) leur était donnée à l’arrivée sur le sol mauricien. Temporaire, la mesure avait été prolongée en 2010 et 2011. Près de 12.000 voyageurs français auraient bénéficier de l’exemption de passeport durant cette période.

 

Vos réactions (3)

  1. J’adore ce pays, mais quelle bande d’enfoirés. Profiter du malheur des autres … ce n’est pas joli, mais alors pas joli du tout. Je ne souhaite pas à mes amis mauriciens de subir ce qu’ont subi les Antilles, mais je souhaite aux opportunistes qui prennent ces décisions de bien se casser la gueule un jour.

  2. Je lis vraiment n’importe quoi !! Les bande d’enfoirés ???! On parle de réductions/simplifications de formalités administratives sur un territoire, qui ne sont là que par et pour des raisons géo-politiques et financières, et on ne devrait pas se réjouir qu’une destination se rend un peu plus accessible à tous (comprendre ‘ce qui n’ont pas de passeport’) ?? Open your mind merde, c’est quoi c’est élitisme, la découverte des contrées sans avoir à présenter patte blanche et s’affranchir de papiers et de billets devraient tous nous réjouir. Aller voir ce qui passe ailleurs est le meilleur moyen pour ne pas tomber dans le jeu des extrêmes politiques. TOUT LE MONDE devrait avoir le droit de découvrir un autre bout du monde, ailleurs que son simple chez soi. A bon entendeur.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *