Papouasie-Nouvelle-Guinée : attaque de touristes à la machette

Destination

Des touristes australiens et néo-zélandais ont été attaqués et blessés à la lance et à la machette en Papouasie-Nouvelle-Guinée par des assaillants qui ont tué deux de leurs guides, a-t-on appris mercredi de source officielle.L'incident au mobile probablement crapuleux s'est produit mardi à la tombée de la nuit après que le groupe eut monté des tentes sur la populaire piste du "Black Cat" (chat noir) dans la province septentrionale de Morobe. "L'attaque a fait deux morts, des porteurs papouasiens-néo-guinéens", a indiqué le ministère australien des Affaires étrangères. "D'autres membres du groupe, y compris huit Australiens, un Néo-Zélandais et des Papouasiens-Néo-Guinéens, ont été blessés dans l'attaque, mais leurs vies ne sont pas en danger", a-t-on ajouté de même source. Selon le porte-parole de la police locale, Dominic Kakas, les porteurs ont été tués à la machette. Quatre touristes ont été violemment agressés, dont l'un a été blessé par un jet de lance à la jambe gauche. D'autres porteurs ont été plus sérieusement atteints. Les assaillants, au nombre de six, munis d'armes blanches et d'armes à feu, se sont échappés. La région du "Black Cat Track" entre Wau et Salamaua serpente à travers une jungle infestée de sangsues et de serpents. Le guide Lonely Planet la conseille uniquement pour les "masochistes et les parachutistes israéliens".

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *