ParauParau Tahiti : le workshop nouvelle génération de Tahiti Tourisme !

Destination
Team français et belge De droite à gauche : Aminata Konté, Nomade Aventure, Roman Dumont, Tiare Spirit, Odile Lichon, senior manager Tahiti Tourisme France, Marie-Albane Michelot, Maison de l’Océanie- Les Maisons du Voyage, Béatrice Auffret, Etoile Voyages Océans, Christelle Monti, JLT Voyages, Manuelle Serrien, Footprints ( Belgique)

Ce sont 27 tour-opérateurs européens dont cinq français qui ont répondu à l’invitation de Tahiti Tourisme pour un workshop speed dating inédit par son ampleur. Les 13 et 14 juin au Tahiti Pearl Beach Resort de Papeete, le  ParauParau Tahiti a révélé toute la richesse, l’authenticité et la convivialité sans pareille de l’offre polynésienne à travers 51 prestataires touristiques locaux.   

 

Après les voyagistes de la Région Pacifique/Amériques en mars, d’Asie en mai, ce sont 27 tour-opérateurs européens dont cinq français qui ont répondu à  l’invitation de Tahiti Tourisme et de son partenaire aérien Air Tahiti Nui.

Sous les ailes d’Odile Lichon, senior manager de Tahiti Tourisme France rejointe par Jill Hinanui Foissac, Air Tahiti Nui, le pool franco-belge venu de Paris se composait des chefs de produits ou directeurs parisiens : Béatrice Auffret, Etoile Voyages Océans, Roman Dumont, Tiare Spirit, Christelle Monti, JLT Voyages, Marie-Albane Michelot, Maison de l’Océanie – Les Maisons du Voyage, Aminata Konte, Nomade Aventure, et la Belge Manuelle Serrien Footprints. Au terme d’un fam trip idyllique de dix jours depuis Tahiti à l’archipel des Marquises en passant par les îles de Moorea et Rangiroa, la team a retrouvé au Tahiti Pearl Beach Resort, les confrères italiens, allemands, anglais, suisses, espagnols.

Le 13 juin pouvait alors commencer le ParauParau Tahiti (PPT), nom exprimant « la communication, l’échange le plus libre, le plus expressif sur tout ce qui a trait et représente Tahiti », avec des rendez-vous pris en amont.

Gina Bunton (photo) la directrice des opérations internationales à Tahiti Tourisme résume :  « Ce n’est pas la première fois que l’on invite des tour-opérateurs pour rencontrer l’industrie locale avec des fam trips associés à des workshops, mais c’était pays par pays et donc à petite échelle. La volonté était d’inviter plus de voyagistes d’où le choix de travailler par région et de connecter davantage de partenaires locaux. Surtout ceux que l’on ne voit jamais dans les workshops par faute de temps ou de moyens financiers comme les pensions de famille et de petits prestataires d’activités. Mission accomplie, pour  25 % des prestataires locaux présents, il s’agissait de leur premier salon ».

Authenticité, expérience

Bien des nouveaux opérateurs jouent la carte du partage d’expérience, à travers des ateliers où l’on apprend la danse, la musique, la cuisine, la vannerie… soit des activités ancrées dans la tradition. Heiman Ah-min, venu de l’archipel des australes où il a repris la pension Vaitumu village, à Rurutu – réputée pour l’observation des baleines d’août à octobre – joue aussi cette carte là. Tout comme Tiki Village à Moorea, un centre culturel vivant qui a trouvé un nouveau souffle depuis son rachat, avec un carnet de commandes complet en mai signalait sa directrice opérationnelle Anabelle Jacquard. En proposant des événements « old style » et notamment des cérémonies de mariage ou de vœux renouvelés, Tahiti Blue Events animé par Françoise Bot et Stéphanie Roometua-Friot enrichit l’offre sur l’île de Moorea. A Papeete, le formidable centre culturel et artistique Arioi Experience s’est ouvert depuis peu aux agences de voyages et tour operateurs. A Papeete, toujours, Christian Shan Sei Fan a lancé le petit train touristique Fà ‘Ati tout en proposant des balades à pied. C’est aussi dans la capitale de la Polynésie française qu’Emily Biotteau-Colas a implanté Tahiti Homes, une entreprise proposant la location de biens de particuliers. Elle travaille avec les tour-opérateurs ou agences de voyages. En  2017, elle a réalisé 2000 nuitées.

Plus classique, mais seul sur ce créneau, les vols touristiques ou des excursions depuis Bora Bora en hydravion, Tahiti Air Charter (groupe Degage), représenté par Emmanuel Bonifait, responsable commercial est une compagnie aérienne française dotée de Cessna 208 Caravan, 8 places.

Gina Bunton (Tahiti Tourism)

Nouveau transporteur au départ de Paris-Orly, French bee (groupe Dubreuil), la compagnie sœur d’Air Caraïbes, avait mobilisé l’italienne Monica Choque pour mettre en avant  ses trois vols hebdomadaires en Airbus, A 350-900 de dernière génération, 411 sièges, dont 35 premium, et 376 éco. Et ses trois tarifs, basic, smart, premium, respectivement à partir de 900, 1300 et 2250 euros.

Dans son discours d’ouverture du PPT, Hironui Johnston le conseiller technique auprès du ministère du tourisme a livré les objectifs de croissance : l’attendu est de clore l’année 2018 sur 220 000 visiteurs, soit quelque 20 000 de mieux qu’en 2017. L’enjeu en 2023 : passer le cap des 350 000 touristes en 2023.

Cette première année de ParauParau Tahiti, a accueilli sur les 3 rendez-vous, un total 80 tour-opérateurs venus de 18 pays. Vu son succès, l’événement devrait être renouvelé l’an prochain avec plus encore d’opérateurs locaux.

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.