Pays-Bas : le musée du Mauritshuis rouvre le 27 juin

Destination

Le bijou muséal de la ville néerlandaise de La Haye va rouvrir cet été après plus de deux années de travaux. Agrandi, rénové et doté d’une nouvelle aile permettant de doubler sa capacité, le Mauritshuis pourra accueillir jusqu’à 1000 visiteurs par jour, et ce dans moins de trois semaines.Il suffit de dire qu’il abrite "La Jeune Fille à la Perle" de Vermeer pour qu’aussitôt tout le monde sache quel musée extraordinaire peut être le Mauritshuis. Le 27 juin, à La Haye, sa réouverture inaugurée par le roi Willem-Alexander sera donc un événement.
Des travaux titanesques
Le musée emblématique de l’âge d’or de la peinture hollandaise est resté fermé plus de deux ans pour un chantier colossal. On citera la construction d’un nouvel espace d’accueil du public en sous-sol (dans une zone de polder) et d’un escalier de verre. Ainsi que l’aménagement d’une galerie passant sous la rue pour rejoindre le bâtiment adjacent qui constitue la nouvelle aile. Sans oublier une redécoration des espaces intérieurs et une nouvelle répartition des œuvres. Le tout pour un investissement de 22 millions d'euros.

Emilie Gordenker, la jeune et dynamique directrice du Mauritshuis, n’y est pas allée de main morte. Son projet audacieux a su convaincre financiers et autorités de tutelle de ce musée qui possède quelques-uns des chefs-d’œuvre de l’art hollandais. Car même si les tableaux de la collection sont de petite taille, en adéquation avec les dimensions initiales de cette maison, il était temps de permettre à plus de gens de pouvoir les voir. "Nous tablons sur environ 300.000 visiteurs par an" indique-t-elle.

Un musée entièrement repensé
Enchâssé dans la vieille ville au dos du Parlement, dans une zone gagnée sur la mer, le bâtiment historique est l’ancien palais d’un gouverneur du Brésil devenu le Cabinet royal de peintures en 1822. Depuis 2 ans, il a donc été rénové (travail sur la façade, les tentures…) tandis que ses abords ont été creusés pour dessiner une nouvelle zone d’accueil en sous-sol vitrée. De là, le public se dirige vers le bâtiment ancien ou vers la nouvelle aile, désormais accessible via un sas souterrain et vitré également.

Le nouveau Mauritsuis pourra donc recevoir plus de visiteurs et permettra de mieux exposer ses trésors. Les Néerlandais surnomment d’ailleurs ce musée "le coffret à bijoux", c’est dire la richesse de sa collection. Si les principaux chefs-d’œuvre (Vermeer, Rembrandt, Steen) restent dans l’aile historique, Le Chardonneret de Fabritius, nouvel objet de curiosité internationale depuis la parution du best-seller de Donna Tartt, se fera plus facilement admirer dans la nouvelle aile baptisée Royal Dutch Shell.

Le Mauritshuis pourra également organiser en son sein – dans la nouvelle aile– diverses manifestations comme des conférences, des cours sur l’art, des activités et ateliers pour les enfants. Enfin, le musée sera aussi doté d’une boutique aisément accessible, et de façon incontournable puisque située entre les deux bâtiments.

Une collection voyageuse
Pendant ces deux années, pour que les amateurs puissent continuer à profiter de la collection du Mauritshuis, une centaine de tableaux ont été présentés au Gemeentemuseum de La Haye et une exposition itinérante a emmené une sélection d’œuvres, dont La Jeune Fille à la Perle, au Japon et aux USA, jusqu’en janvier 2014 à New York puis dernièrement en Italie, à Bologne.

Un partenariat a d’ailleurs été noué cet hiver avec le musée de la Frick Collection situé sur le Museum Mile à New York. Les deux institutions vont pouvoir présenter régulièrement des chefs-d’œuvre de l’un chez l’autre et vice versa. Ainsi du 5 février au 10 mai 2015 est programmée dans l’aile Royal Dutch Shell l’exposition d’une trentaine d’œuvres "Highlights from the Frick Collection". Une belle opportunité artistique née d’une contrainte de travaux publics.

Profiter des liaisons TGV

La Haye est accessible en 3 heures de train Thalys depuis Paris et se situe à 45 minutes d’Amsterdam. La capitale politique des Pays-Bas regorge de palais, dont le Noordeinde (palais royal), et de nombreux bâtiments Art nouveau (Jugendstil), ainsi que de riches musées. La ville a aussi l’avantage d’être située à 15 minutes de la station balnéaire de Scheveningen.

Les billets d’entrée au musée Mauritshuis sont à réserver en ligne (service disponible à la mi-juin nous dit-on) mais les premiers jours risquent d’afficher complet. "Mieux vaut privilégier les matinées en semaine" conseille Emilie Gordenker à nos confrères du Telegraph.
Entrée au musée Mauritshuis, tarif adulte : 14€, tarif groupes : 12,50€ (à partir de 15 personnes). Gratuit pour les enfants jusqu’à 18 ans.

-
Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *