Pérou : pour visiter le Machu Picchu, attention aux nouvelles règles

Destination
Où sont partis les Français cet été

A partir du 1er juillet 2017, l’accès au site Inca emblématique du Pérou est modifié. Les visiteurs doivent entrer sur de nouvelles tranches horaires. La préservation du Machu Picchu est en jeu.

 

Les nouvelles règles d’accès au Machu Picchu entrent en application samedi 1er juillet. L’objectif est de réduire, via les tickets d’entrée émis, le nombre de visiteurs au même moment sur le site Inca. Une préoccupation du gouvernement du Pérou et de l’Unesco, le Machu Picchu étant classé patrimoine mondial de l’humanité.

 

Les nouvelles règles d’accès

Quand visiter le Machu Picchu? Deux créneaux horaires sont créés. Le premier créneau de visite se fera de 6 heures du matin à midi et le second de midi à 17h30. Autre nouveauté, la présence sur le site est limitée à 4 heures. Les visiteurs auront un accès durant 4 heures, quel que soit leur horaire d’entrée. Ce qui signifie qu’arrivés à 10h par exemple ils auront le droit de rester jusqu’à 14h.

 

Trois chemins de circulation sont retenus jusqu’à la Llaqta (cité Inca). Et ce, afin d’éviter l’embouteillage devant le site. De même, des zones pour les explications sont définies permettant de maintenir les flux. Le nombre de visiteurs est limité à 2.673 avec un maximum de 3.267 sur le premier créneau. Un tarif réduit est proposé à partir de 13h.

 

Autre règle, tous les visiteurs doivent désormais obligatoirement être accompagnés d’un guide de tourisme officiel. Le guide les accompagnera sur l’un des trois chemins de circulation du site. Les groupes sont limités à 20 personnes.

 

Période intermédiaire pour les tickets

Le nouveau règlement est applicable au 1er juillet 2017, soit en pleine haute saison touristique. Toutefois la direction régionale de la culture de Cuzco indique que « les billets réservés et achetés à l’avance restent valables ».

 

Attention, plusieurs autres restrictions concernent l’introduction de nourriture, boissons, alcool, instruments de musique, etc. Elles sont énumérées dans l’article 19 du règlement de la direction régionale de Cuzco (p.13)*. A noter que l’usage des appareils photos avec tripodes ou celui des perches à selfie est interdit, sauf autorisation spéciale.

 

Pour les TO, les aménagements se feront sur la saison hiver. « Il va nous falloir bien briefer les clients et les vendeurs, estime Charles Julien, responsable de production chez Jetset. Avec des visites à la demi-journée, on va repenser les programmes. Revoir le temps passé à Cuzco ou proposer du temps en plus dans la Vallée sacrée. Cela va dépendre aussi des horaires de train et des possibilités d’hébergement. »

 

Protéger le Machu Picchu

Découvert en 1911 par l’archéologue américain Hiram Bingham, le Machu Picchu est considéré comme un chef-d’œuvre de la civilisation inca. Située à 2.430 mètres d’altitude dans les Andes péruviennes, la Ciudadela (citadelle) a été érigée au XVe siècle. Le site archéologique et naturel s’étend sur plus de 32.500 hectares.

 

Le Machu Picchu est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1983. Le parc archéologique et sanctuaire historique est menacé par la présence massive de touristes (pillage, gestion des déchets…). Le nombre de visiteurs est passé de quelque 200.000 en 1987 à 1,2 million depuis 2014. Cette année-là, l’Unesco a envisagé de le basculer sur la liste des « patrimoines de l’humanité en péril« .

 

« La planification et l’organisation du transport et de l’infrastructure de construction, ainsi que les conditions sanitaires et de sécurité pour les touristes et les nouveaux résidents attirés par le tourisme, exigent la création de solutions de qualité à long terme, ce qui pose actuellement un problème important » indique l’Unesco dans ses Eléments requis en matière de protection et de gestion du site.

 

Dans un objectif de tourisme durable, le ministère de la Culture dans sa directive n°070-2017-MC parue en février a instauré ces nouvelles règles d’accès au Machu Picchu pour deux ans. La direction régionale de la Culture à Cuzco a publié un texte complémentaire pour la période 1er juillet-31 octobre 2017.

*Le journal Peruvian Times a publié dans son édition du 27 juin une liste traduite en anglais des interdictions sur le site du Machu Picchu

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *