Plus besoin de dollars pour aller à Cuba

Destination

Le 8 novembre, le peso convertible supplantera le dollar.
Pour les TO payant en euros, la mesure est transparente.
Pour les clients, tout dépendra de l’évolution des prix.
A partir du 8 novembre, le dollar à Cuba, c’est fini. Le gouvernement cubain a en effet annoncé la fin des transactions en dollars dans l’île à cette date, officiellement en raison des mesures hostiles de Washington contre les avoirs en dollars détenus par Cuba, selon la Banque centrale cubaine (BCC). « Le peso convertible commencera à circuler en substitution du dollar américain sur tout le territoire national », a déclaré le secrétaire particulier de Fidel Castro. Le peso convertible est une monnaie locale qui s’échange au taux de un pour un avec le dollar. Le peso cubain normal, lui, s’échange au taux de 26 pesos pour un dollar. « A partir de la date indiquée, le dollar ne sera donc plus accepté dans les commerces en devises, les hôtels, etc., qui ne prendront plus que des pesos cubains convertibles », selon la BCC. Moyennant une taxe de 10 %, Cubains ou étrangers pourront acquérir ces pesos convertibles dans les établissements de change, les banques ou les magasins qui vendaient jusque-là en dollars. « Ça ne change rien pour nous, s’exclame Una Liutkus, directeur commercial d’Havanatour. Nous payons tous nos fournisseurs en euros depuis longtemps. » Marsans-Transtours qui règle également ses factures en euros pense que cette mesure sera totalement transparente : « La fin du dollar ne remet pas en cause nos contrats ni les prix pratiqués. » Pourtant, la décision surprise des autorités cubaines pousse les TO à s’informer des détails de la mesure au plus vite, craignant un afflux d’appels des agences : « Il faut rassurer les clients et expliquer que la mesure n’aura pas d’impact s’ils décident de payer en pesos. Ils convertiront directement leurs euros, non concernés par la taxe de 10 %, euros qui seront d’ailleurs de plus en plus demandés », note Havanatour. La monnaie européenne pourrait avoir un tel succès qu’il ne faudrait pas voir l’euro supplanter le dollar en numéraire. Compte tenu de la force de l’euro par rapport au dollar, la bouteille d’eau à un dollar est en effet « moins chère » que la bouteille à un euro.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *