Portugal : une année « historique » pour le tourisme

Destination

PHOTOS-Plus de 15 millions de touristes de janvier à novembre 2014, le Portugal bat des records. Sur le marché français, la destination a les faveurs des touristes et des tour-opérateurs. Pour l’année 2015, le Portugal devrait encore bénéficier de l’effet report des destinations du sud du bassin méditerranéen.Les chiffres pour toute l’année 2014 ne sont pas encore publiés. Mais déjà, entre les mois de janvier et novembre 2014, le Portugal a battu un record de fréquentation à 15,1 millions de touristes reçus, selon l’AFP, soit une progression de 5,5% sur 2013. Avec plus de la moitié de touristes étrangers (8,9 millions sur la même période), le pays a engrangé 9,6 milliards d’euros de devises. Le nombre de nuitées hôtelières est en croissance de 10,8% et les recettes hôtelières ont atteint un record de 2,1 milliards d’euros.
 
"Nous avons vécu une année historique en termes de nombre de touristes, nuitées hôtelières et recettes", a déclaré le secrétaire d'Etat au Tourisme Adolfo Mesquita Nunes.
 
Une belle programmation chez les TO français
Et les perspectives pour 2015 s’annoncent bonnes. En France, les tour-opérateurs ont étoffé leur production Portugal. Top of Travel, par exemple, a accentué son offre (un circuit et des hôtels de plus), Fram a un nouveau Framissima, l’Aqualuz, dans l’Alentejo. D’autres se lancent, à l’instar de Look avec le Portugal Village près de Faro. Et en agences de voyages, les résas et les départs étaient en forte hausse le mois dernier selon le baromètre Snav/ Atout France.
 
Le Portugal a des atouts en court et en long séjour. L’ensoleillement et le climat compensent une mer (l’océan Atlantique) plus fraîche que la Méditerranée. Mais les touristes y apprécient les plages de l’Algarve, les nombreux parcours de golf, le charme de Lisbonne, les sites antiques de Conimbriga et Evora ou encore l’architecture à Porto ainsi que les vignobles alentour.
 
"Le Portugal devrait profiter du fait que c'est un pays très calme, un critère de plus en plus pris en compte par les touristes", note le président de l'Association hôtelière du Portugal, Luis Veiga.
 
Effet de report des destinations arabes
Les Européens délaissent les destinations du Maghreb ainsi que l’Egypte jugées peu sûres. Le Portugal bénéficie donc de l’effet report des touristes européens et notamment français. En 2014, les Français sont d’ailleurs devenus la 3e clientèle du Portugal derrière les Britanniques et les Espagnols mais devant les Allemands.
 
"Nous avons su tirer davantage profit des turbulences dans le monde arabe que nos concurrents", parmi lesquels figurent aussi l'Italie, Malte, la Turquie ou la Croatie, a commenté M. Nunes.
 
Une bonne nouvelle pour l'économie du Portugal. Le tourisme contribue à la relance économique de ce pays lourdement frappé par la crise. En 2011, l’UE et le FMI avaient accordé un prêt de 78 milliards d’euros au pays dans le cadre du plan de sauvetage négocié. Sorti de la récession au deuxième trimestre 2013, le Portugal a renoué en 2014 avec la croissance. Laquelle devrait être de 0,9% avec une hausse du PIB de 1%. L’hôtellerie pèse 10% du PIB portugais.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *