Rachat : le dossier Transat-TUI est arrivé à Bruxelles

Destination

Le dossier de rachat de Transat France par TUI a été déposé auprès des autorités de la concurrence européennes le 16 septembre. Les CE vont être consultés. La marque Transat peut rester sur le marché français pendant 18 mois.Vendredi 16 septembre, la "notification" a été adressée à la Commission européenne. Il s'agit de la démarche officielle concernant le projet de fusion entre Transat France et TUI. Dans le cadre du rachat du premier par le second, la concentration ainsi créée pourrait constituer ou pas "une position dominante susceptible de déboucher sur des abus". Les autorités de la concurrence européennes doivent donc se prononcer. Elles ont 25 jours pour le faire.  "Nous avons bon espoir que la Commission rende son avis d'ici à la fin de notre exercice comptable, c'est-à-dire avant le 31 octobre " indique Patrice Caradec, président de Vacances Transat France. Car le dossier du rachat a déjà fait l'objet de quelques allers-retours avant d'être finalisé. L'objectif étant d'éviter l'émission d'un "doute sérieux" de la part de la Commission, ce qui retarderait le processus.

Les complémentarités
Entre-temps, selon la procédure en vigueur en France, les CE de chaque entreprise vont être amenés à se prononcer sur le projet qui leur sera présenté. Quelle pourrait être la configuration du futur ensemble ? Rien n'est communiqué, puisque les CE ont priorité.  Toutefois, les deux patrons le répètent à l'envi : les forces de chacun des deux TO sont complémentaires. Transat apporte à TUI deux activités fortes, les Circuits (+ 9% en 2016, avec 82.000 pax) et les groupes. Lesquels ont déjà permis au TO de réaliser près de "30% de son CA 2017" a indiqué le PDG de Transat France.

En termes de distribution, les 75 agences Look (en propre et enseigne) ajoutées à la centaine d’agences TUI n’ont rien de pléthorique. Reste à voir en termes de stratégie, quelle taille le réseau commun pourrait-il avoir, puisque TUI est déjà engagé dans une rationalisation de son propre réseau. Il a indiqué vouloir "descendre" de 130 à 52 agences d'ici fin 2017. Tandis que Look a "signé un contrat en franchise avec trois points de vente la semaine dernière", se félicite Patrice Caradec. 

Identification des doublons
C’est du côté des clubs en moyen-courrier essentiellement que se posera peut-être avec plus d’acuité la question des doublons, les Marmara, les clubs TUI plus les Lookea constituant une offre qui pourrait écraser la concurrence. Sans oublier les fonctions transverses. Et là, comme dans n’importe quelle fusion entre deux entreprises, il va nécessairement falloir ajuster. Patrice Caradec le sait bien, lui qui a déjà vécu la fusion Jet tours/ Chorus en 1992…

Logique de marque
Seule certitude, la marque Transat France est utilisable pendant 18 mois à compter du rachat. D’ailleurs pour cet hiver, le TO a sorti une production riche avec un nombre record de clubs Lookea (18), des nouveautés circuits, combinés, etc. En attendant la prochaine –et dernière?– production été de "Vacances Transat". "Le savoir-faire de Transat en circuits avec une marque comme Nouvelles Frontières, c'est de la dynamite!", assure un observateur.
 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *