Réunion: le préfet décrète le couvre-feu jusqu’au 23 novembre

Destination
Mardi 20 novembre, l'aéroport Roland-Garros à la Réunion a fermé à 18h

Les manifestations des gilets jaunes ont dégénéré sur l’île de la Réunion. Les vols sont modifiés à l’aéroport de Saint-Denis fermé en soirée. Barrages routiers, violences, casseurs… des gendarmes ont été appelés en renfort.

 

Ecoles, administrations et commerces fermés, dépôt de carburant bloqué, axes routiers paralysés, la Réunion vit des heures difficiles depuis le 17 novembre. Le mouvement de protestation des « Gilets jaunes » contre la hausse des prix du carburant est débordé par des actes de violences attribués à des casseurs, très jeunes pour certains.

 

Mardi 20 novembre, le préfet de la Réunion a annoncé une interdiction de circuler de 21h à 6h du matin dans 12 communes – l’île en compte 24. La mesure (étendue à 14 communes) est valable au moins pour trois jours. Des renforts de gendarmerie sont attendus en provenance de Mayotte et de la métropole.

Vidéo du journal réunionnais en ligne Linfo.Re :

Aéroport de Saint-Denis fermé

Entre problèmes d’approvisionnement en carburant et paralysie des axes routiers (37 barrages recensés), les compagnies aériennes ont aménagé leur desserte de la Réunion. Les clients n’arrivent pas à rejoindre l’aéroport, les équipages non plus.

 


Mardi 20 novembre, l’aéroport Roland-Garros a fermé à 18h. Air France, Air Austral, French Bee, Corsair, XL Airways ont dû modifier les horaires de leurs vols sur Paris, Marseille, Mayotte, Madagascar ou l’île Maurice.  Mais au vu des difficultés pour rejoindre Saint-Denis, de nombreux passagers n’auront pas pu embarquer.

 

Les vols du soir de ces transporteurs ont été avancés dans l’après-midi du mardi. Et le programme de vols du mercredi 21 novembre d’Air Austral notamment est aussimodifié.

 

Air Austral et French Bee ont assoupli les conditions de modification des billets. Pour Air Austral, ces mesures commerciales (modification sans frais ou de destination) sont « applicables jusqu’au retour à la normale ».

 

-
Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *