Roumanie, destination pittoresque en Europe

Destination

Sur le Salon mondial du tourisme, la Roumanie a tenu une conférence de presse le 20 mars. Le pays, dont les écrivains étaient mis à l’honneur sur le Salon du livre l’an dernier, a saisi l’occasion de décrire les atouts de cette destination francophile et francophone."Explorez le jardin des Carpates !" invite, en ce jeudi 20 mars à la porte de Versailles, Bogdan Mazuru, ambassadeur de la Roumanie à Paris, reprenant le slogan touristique de ce pays grand comme la moitié de la France. Mihaela Mihet, directrice de l’OT, dresse alors à grands traits la liste des caractéristiques touristiques roumaines. "Destination nature (faune sauvage, montagnes), culture à travers l’architecture des châteaux et du vieux Bucarest, ses églises peintes, ses villages médiévaux mais aussi ‘bien-être’ avec ses cures sur la mer Noire de soins médicaux ou de beauté", la Roumanie "recèle des trésors et compte plusieurs sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco".
Petit à petit, la Roumanie attire des touristes français : "100.000 en 2010 et presque 150.000 en 2012". Mais attention, c'’est un pays à découvrir en prenant son temps, avertit Brigitte Bounon de Bonjour Roumanie, TO spécialisé sur la destination avec un agent sur place, à Bucarest. "Par exemple, la formule autotour séduit, mais les voyageurs doivent savoir qu’il n’est pas rare de tomber sur une charrette sur la route. Mieux vaut donc compter en temps de déplacement plutôt qu’en kilomètres." Le pays est en effet encore très rural.
La Roumanie a "ce charme pittoresque d’un pays qui se serait arrêté il y a 50 ans. Si certains hébergements à la campagne sont modestes, les habitants font preuve de beaucoup de gentillesse et de simplicité. Ils apprécient de recevoir des voyageurs français chez eux en gîte ou chambre d’hôtes" explique la directrice de Bonjour Roumanie. La propreté et le respect compensent l’absence de luxe, précise-t-elle.
Bucarest est plus moderne. Il y règne "un art de vivre très agréable avec des cafés et des bars pour les jeunes gens et une vie nocturne. Le centre est piétonnier", précise Mihaela Mihet. "On se promène dans cette capitale en toute tranquillité" ajoute Brigitte Bounon.
La nature semble une grande richesse de ce pays vallonné où coule le Danube. Le delta du fleuve est d’ailleurs une réserve naturelle d’oiseaux et même de pélicans – "la dernière colonie en Europe" signale la directrice de l’OT. "Nous avons aussi d'autres spécificités comme 6.200 ours bruns, les derniers aurochs, des volcans de boue bouillonnante, le musée en plein air des pierres vivantes (qui poussent et grandissent)", détaille Madame Mihet.
"Se rendre en Roumanie est très facile, souligne la directrice de l’OT : une carte d’identité suffit et cinq vols par jour relient Paris à Bucarest." Le climat étant continental, la meilleure période s’étend de mi-avril à septembre avec de chaudes températures au bord de la mer Noire.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *