Taïwan : L’île dévoile lentement ses atouts sur le marché français

Destination

Taïwan, la destination de demain. Qui sait ? C’est en tout cas le slogan choisi par le Taiwan Tourism Bureau pour mettre en valeur cette destination encore très mystérieuse à nos yeux. Taipei, la capitale, à mi-chemin entre le chaos organisé de Bangkok ou Saigon et le boom technologique de Singapour ou Hongkong, est aujourd’hui apprécié dans le cadre d’un voyage d’affaires. En revanche, que ce soit le nord de l’île et son magnifique site Yehliu, la côte est et ses étonnantes gorges Taroko ou le cœur et son envoûtant lac du Soleil et de la Lune, Taiwan a plus d’une richesse pour séduire les touristes français.
Fin avril, alors que onze tour-opérateurs français étaient invités par le Taiwan Tourism Bureau à venir découvrir l’île autrefois appelée Formose, seuls deux d’entre eux, Asia et Nouvelles Frontières, avaient déjà une (maigre) programmation de la destination. Le ton était donc donné pour ce voyage initiateur : convaincre rapidement la profession du potentiel touristique de Taiwan pour qu’elle affiche ses richesses dans les futures brochures. Après 13 h 30 de vol direct avec la compagnie Eva Air, le groupe arrive à Taipei et est attendu dans un lieu de détente un peu particulier… une véritable usine de massage des pieds où les passagers du vol sont installés les uns à côté des autres. L’heure est pour certains à la relaxation et pour d’autres à la souffrance, chaque centimètre de peau de ces extrémités étant relié à une partie du corps. Place ensuite aux visites culturelles avec la découverte du temple des Martyrs et la relève de la garde, ainsi que les temples Confucius et Paoan Kung sans oublier le Chiang Kai-Shek Memorial. La journée s’achèvera par la visite du Grand Hotel, l’établissement haut de gamme le plus ancien de la capitale. Surplombant Taipei, les chambres, toutes équipées d’immenses balcons, offrent une vue imprenable sur l’ensemble de la ville. La surprise est aussi au rendez-vous le lendemain lorsque le groupe, stupéfait, apprend en arrivant sur les lieux que le musée national du Palais, mondialement connu pour garder précieusement une collection d’art provenant de la Cité interdite de Pékin, est fermé de moitié pour rénovation pendant deux ans. La visite est donc expresse et laisse un petit goût amer. D’autant plus que nous avons manqué de chance puisque nous apprendrons quelques jours plus tard qu’à partir du 1er mai suivant une sélection de ces objets rares est présentée au public dans une salle du musée. L’exploration de Taipei se termine par quelques photos de la Tour 101 et ses impressionnants 508 mètres, ce qui en fait le plus haut building au monde. Pour l’instant, seuls ses sept premiers étages sont ouverts au shopping. La fin de la construction intérieure est prévue pour le mois de décembre 2004. Quittons désormais les embouteillages et la pollution dignes d’une grande capitale pour aller se ressourcer sur la côte est de l’île. Ici, pas de béton mais une succession de gorges naturelles accessibles directement depuis la route. Une après-midi de marche salvatrice en pleine nature qui se finira par un bain dans une source d’eau chaude naturelle. Direction maintenant le centre de l’île pour se recueillir au bord du lac du Soleil et de la Lune. Aujourd’hui, le brouillard est si épais que l’on distingue à peine le ciel de l’eau. Qu’importe, ce lieu est magique et zen. Tout comme le seul hôtel au bord du lac, l’exceptionnel Lalu qui nous promet quelques heures de repos régénérateur. Mais la fin du séjour approche et il nous faut regagner le nord de l’île pour s’envoler vers notre capitale. Avant, un crochet par la visite d’un indescriptible monastère bouddhiste, baptisé Chung Tai Chan, qui a fait du modernisme et des progrès de la technologie son mode de vie et de fonctionnement ainsi qu’une demi-journée de balade sous le soleil de la côte nord boucleront ce périple étonnant où chaque jour de visite fut différent. De retour à Paris et après quelques jours de patience indispensables au débriefing, 80 % des TO qui ont fait le déplacement sont séduits et planifient de programmer ou d’étoffer leur production sur Taiwan. Les efforts déployés par le Taiwan Tourism Bureau devraient donc être rapidement récompensés…
Interface Tourism, l’agence en charge de promouvoir Taïwan
Dans une logique de lancement de destination, le Taiwan Tourism Bureau s’est tourné l’an dernier vers Interface Tourism pour lui confier sa représentation en France à partir du 1er juillet 2003. Son responsable marketing, Philippe Mugnier, explique : « Auparavant, aucune action d’envergure n’avait été effectuée sur le marché français. L’objectif du bureau de promotion est d’accroître la visibilité de Taïwan auprès des professionnels français, de développer la programmation de cette nouvelle destination sur le segment loisirs ainsi que de former les Taïwanais aux particularités et potentialités du marché français. » Pour mener ces missions à terme, Interface Tourism multiplie les actions. L’an dernier, il participait pour la première fois à Top Résa, organisait un premier éductour TO en octobre et incentive en novembre, pilotait un workshop spécial « Tourisme d’affaires, Incentive » en mars 2004 à Paris et enfin a invité un nouveau groupe de tour-opérateurs dans le cadre d’un second éductour fin avril (voir article). Avant la fin de l’année, l’agence prévoit de nouveaux voyages de découverte, une seconde participation à Top Résa et une première au salon Envie de Partir, une campagne de publicité grand public, des partenariats TO… Enfin, pour faire le bilan de cette première année d’activité et dans le but d’améliorer les actions de promotion à venir en Europe et en France, le Taiwan Tourism Bureau compte organiser un séminaire « Marchés européens » fin juin à Taipei qui réunira différents acteurs touristiques de l’île : institutions, réceptifs, compagnies aériennes et hôteliers.
Eva Air met l’Asie à 265 E pour les agents
La première compagnie aérienne privée de Taïwan lance une promotion pour les agents de voyages jusqu’au 15 juin 2004. Valable sur 16 villes d’Asie (Taipei, Bangkok, Denpasar, Djakarta, Fukuoka, Hanoi, Ho Chi Minh-Ville, Hongkong, Kuala Lumpur, Macao, Manille, Osaka, Penang, Phnom Penh, Singapour et Tokyo), l’aller-retour est à 265 E en classe économique et à 315 E en Evergreen de luxe (44 % d’espace supplémentaire par rapport à l’éco). Pour l’accompagnant, le tarif passe respectivement à 345 E et 395 E. Notez que les tarifs sont hors taxes, que l’agent de voyages doit avoir un an d’ancienneté minimum et qu’il est possible qu’un passager soit rétrogradé ou débarqué en cas de surbooking et que le retour doit s’effectuer au plus tard le 25 juin. D’autre part, après avoir confirmé la commande de huit Boeing supplémentaires début avril (une commande ferme de sept appareils avait déjà été passée en 2000) pour desservir l’Europe et l’Amérique du Nord et dont le début des livraisons est attendu pour début 2005, Eva Air vient de prendre livraison de son cinquième Airbus à Toulouse. Il desservira la ligne Taipei-Osaka et effectuera certaines rotations vers Macao. Le développement n’est pas terminé puisque la compagnie taïwanaise doit encore prendre livraison d’ici à novembre 2005 de cinq autres Airbus. A ce jour, Eva Air dessert 44 destinations en Asie, Europe, Amérique du Nord et Océanie, dont trois liaisons directes par semaine (lundi, jeudi et samedi) de CDG1 vers Taipei en 13 heures 30.
Quizz Géo
D’où vient le nom de Formose ?
Lorsque les Portugais ont découvert l’île au XVIe siècle, ils l’ont appelée « la belle », Formosa.
Quelle est la meilleure période de l’année pour visiter l’île ?
L’automne est réputé pour sa douceur. Taïwan étant soumise au régime des moussons, en été les pluies sont très abondantes. Et l’hiver peut être frais.
Que doit-on impérativement voir à Taïwan ?
Le musée national du Palais possède une collection inestimable d’art chinois, notamment le plus grand nombre de pièces provenant de la Cité interdite.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *