Terrorisme : des fêtes de fin d’année sous haute tension

Destination

L’Indonésie, l’Australie et l’Allemagne viennent d’annoncer coup sur coup la mise en échec d’un projet d’attentat durant les fêtes de fin d’année.

Indonésie. La police indonésienne a indiqué mercredi avoir déjoué un attentat suicide projeté pour Noël par un groupe lié à l’organisation Etat islamique. Trois suspects retranchés dans une maison de la banlieue de la capitale Jakarta ont été abattus. Ils projetaient de poignarder un policier et de perpétrer un attentat kamikaze dans un lieu très fréquenté.

 

Australie. Vendredi 23 décembre, la police australienne annonce avoir déjoué un « complot terroriste » inspiré par l’EI, après l’arrestation de 7 personnes qui projetaient des attentats simultanés, le jour de Noël, dans le centre de Melbourne. Les terroristes projetaient d’attaquer, à l’aide d’explosifs, d’armes à feu et de couteaux, des lieux emblématiques de Melbourne, notamment la gare, la Place de la Fédération et la cathédrale Saint-Paul. Âgés d’une vingtaine d’années, quatre des suspects en détention sont nés en Australie et sont d’origine libanaise. Le cinquième est né en Egypte mais a acquis ensuite la nationalité australienne.

 

Allemagne. Après l’attentat au camion qui a tué 12 personnes lundi soir sur un marché de Noël à Berlin, la police allemande a annoncé l’arrestation de deux hommes dans la nuit de jeudi à vendredi. Ces deux frères originaires du Kosovo, âgés de 28 et 31 ans, sont soupçonnés de préparer un attentat visant un centre commercial à Oberhausen, près de Duisbourg dans la Ruhr. Le centre commercial visé, le CentrO, est l’un des plus grands d’Allemagne et compte 250 boutiques particulièrement visitées lors des achats de Noël.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *