Tourisme au Canada : la ministre Mélanie Joly détaille ses objectifs ambitieux

Destination

Mélanie Joly, ministre du Tourisme du Canada, de passage à Paris a rencontré en fin de semaine des professionnels du tourisme français afin de voir comment faire venir davantage de touristes français et étrangers dans son pays.

Un nouveau record en 2018 avec plus de 600.000 touristes français

Sandra Teakle, directrice générale de Destination Canada, lui a annoncé que le Canada allait battre un nouveau record sur le marché français en 2018 avec plus de 600.000 visiteurs  hexagonaux. C’est une hausse de 5% par rapport à 2017. Elle a aussi indiqué qu’ils restent 12 nuits en moyenne pour un panier moyen de 1800 dollars canadiens soit 1200 euros, hors transport aérien. Elle a enfin ajouté que 70% d’entre eux vont au Québec.

Elle a pointé deux difficultés : parvenir à faire venir davantage les Français dans les provinces anglophones du Canada, notamment en augmentant les capacités aériennes, et développer leurs venues tout au long de l’année, notamment en hiver.

Lydia Morinaux, directrice d’Air Transat en France, lui a rappelé que sa compagnie, avec 330 000 sièges  l’été et 90 000 l’hiver, réalisait déjà 30% du trafic annuel avec le Canada et 34% du trafic l’été. Elle a également souligné les efforts faits par Air Transat qui a ajouté 19% de capacité supplémentaire durant l’été. Si les remplissages de la compagnie canadienne sont satisfaisants sur le Québec, le vol sur Toronto reste toutefois difficile à remplir, car cette région fait partie de celles qui manquent de visibilité sur le marché français.

De son côté, Valérie Boned, directrice générale des Entreprises du Voyage, lui a indiqué les bonnes performances du Canada dans les agences françaises avec une hausse du nombre de dossiers de 10% depuis le début de l’année et du nombre de passagers de 7%.

Tous étaient d’accords pour dire que la destination avait de nombreux atouts pour croître davantage sur le marché français. Grâce à la jeunesse française par exemple,  très sensible à la destination notamment pour venir y étudier. Ou grâce à la clientèle des tours-opérateurs séduite par l’apparition de nouveaux clubs de vacances comme un Lookéa en janvier 2019 ou un Club Med en 2020.

Création de nouveaux emplois pour la classe moyenne canadienne

Attentive, Mélanie Joly a rappelé que le tourisme ne représentait encore que 2,5% du PIB, contre 8% pour la France. Constatant que les Français accueillent près de 90 millions de touristes étrangers, elle a songé aux formidables  marges de progression pour son pays.

Elle a également détaillé le mandat que lui a confié Justin Trudeau, le premier ministre du Canada. Elle doit promouvoir et stimuler ce secteur économique qui « connaît une croissance rapide et emploie actuellement près de deux millions de Canadiens »… Elle entend travailler avec l’ensemble des acteurs touristiques au Canada et renforcer l’image touristique de la destination à l’étranger.

Avec ses équipes, elle planche donc sur une nouvelle stratégie fédérale en matière de tourisme, dont le principal objectif serait « la création de nouveaux emplois pour la classe moyenne canadienne ». Pour y parvenir, elle va « stimuler l’investissement dans le secteur » et « diversifier la provenance des touristes, ainsi que les attractions touristiques au Canada ».

Par exemple, dans le cadre de l’année du tourisme Canada-Chine elle s’est fixé pour objectif de doubler le nombre de touristes chinois d’ici 2021. Elle entend aussi faire la promotion des parcs nationaux du Canada à l’échelle mondiale et travailler avec les communautés avoisinantes.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *