TVA réduite : 30.000 jobs créés dans le tourisme en Irlande

Destination

L’étude Deloitte est claire. La réduction de 13,5% à 9 % du taux de TVA pour l’hôtellerie et la restauration en Irlande a créé quelque 30.000 emplois directs et indirects dans le secteur depuis le deuxième semestre 2011. Les restaurateurs irlandais se félicitent des conclusions du rapport Deloitte transmis à l’organisme chargé du développement du tourisme irlandais, Failte Ireland. La réduction "temporaire" du taux de TVA pour les services liés au tourisme mise en œuvre en juillet 2011 a créé 21.633 emplois directs dans l’hôtellerie et la restauration irlandaises et près de 10.000 supplémentaires (9.951) emplois indirects.

Selon l’Association des restaurateurs (RAI) qui a commandé cette étude, le bénéfice est aussi pour le budget de l’État irlandais qui aurait gagné 433 M€ de prestations sociales et 103 M€ de cotisations salariales.

Décision prise à titre temporaire pour aider un secteur en grande difficulté à l’époque, la question du maintien d’une TVA réduite à 9% se pose. Les restaurateurs plaident pour sa reconduction afin de créer 50.000 emplois supplémentaires et de retrouver le niveau des arrivées touristiques de l’année record de 2007 : 8 millions de touristes étrangers.

"Notre industrie connaît une reprise à trois vitesses. Un fossé sépare toujours les opérateurs de la capitale de ceux des zones urbaines et de ceux de l’Irlande rurale", explique Adrian Cummins, président de la RAI cité dans le quotidien Irish Examiner.

Sur le plan politique, des voix s’élèvent pour signaler que la situation s’est déjà bien améliorée –le nombre de visiteurs en Irlande a crû au global de 17,8% depuis juillet 2011– et qu’il est temps de revenir à 13,5% de TVA. Le mois dernier, l'office statistique d'Irlande annonçait une hausse de 10,4% des arrivées touristiques étrangères au premier semestre 2014, à près de 3,5 millions de touristes reçus entre janvier et juin.

"Avec une augmentation du nombre de visiteurs en provenance du Royaume-Uni (+13%) et les bonnes performances des autres marchés (…) 2014 pourrait être notre meilleure année depuis le début de la crise" a d'ailleurs commenté Shaun Quinn, président de Failte Ireland, fin juillet.

La discussion est engagée entre lobbyistes et politiciens en vue de la prochaine loi budgétaire…

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *