Une station de Haute-Savoie veut renoncer au ski alpin

Destination

Les élus de la commune du Biot (Haute-Savoie) veulent démonter les deux télésièges de leur petite station et abandonner le ski pour se reconvertir dans la "montagne douce", a annoncé le maire mardi, suscitant la colère des propriétaires de résidences secondaires."Je tiens à ce que la reconversion soit faite avant mars 2014", a déclaré à l'AFP Henri-Victor Tournier, maire du Biot. La petite station de Drouzin-le-Mont, située à 1.230 mètres d'altitude, fonctionne depuis 1973 et compte 2 télésièges, 4 tire-fesses et 16 pistes. Le propriétaire actuel, le promoteur immobilier Michel Vivien, a décidé d'en arrêter l'exploitation qui perd entre 120.000 et 150.000 euros par an. La commune a proposé un projet de reconversion vers "la montagne douce", prévoyant le développement de nouvelles activités telles que le ski de fond, les raquettes, le VTT ou la randonnée. Cette démarche est soutenue par la préfecture de Haute-Savoie qui considère que les stations de moyenne montagne n'ont pas d'avenir à 10 ou 15 ans en raison du changement climatique. "Plus une station se reconvertit tôt et plus elle sera attractive", a expliqué le sous-préfet de Thonon-les-Bains Jean-Yves Moracchini. En revanche, les propriétaires de résidences secondaires sont opposés au projet. "S'il n'y a plus de station, les appartements vont perdre entre 25 et 50% de leur valeur", estime ainsi Jean Beslard, président d'une association qui regroupe "environ 400 foyers".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Depuis 1999 des centaines d’études ont proposé des mutations pour ces sites.
    L’État a payé de très grandes et chères études des motivations de chaque segment de clientèles (Cofremca, TNS etc.) Personnes n’en a utilisé plus de 3%.
    Aujourd’hui dans l’urgence on va faire de grosses bêtises.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *