Vers une réouverture des frontières extérieures de l’Union européenne en juillet ?

Destination
L'interdiction des voyages non essentiels vers l'Union européenne a été mise en place le 17 mars pour lutter contre la propagation du coronavirus. ©Adobe Stock

Les ministres européens de l’Intérieur travaillent pour se coordonner sur une réouverture progressive des frontières extérieures de l’Union européenne et de l’espace Schengen.

 

Les voyages vers les pays les plus lointains pourraient reprendre cet été. Les ministres européens de l’Intérieur ont annoncé vendredi 5 juin vouloir se coordonner pour une réouverture progressive des frontières extérieures de l’Union européenne et de l’espace Schengen, a indiqué le Conseil européen. Celle-ci pourrait être effective en juillet.

 

Une prolongation « a été proposée jusqu’à la fin juin pour permettre de bien préparer une ouverture progressive ensuite » de ces frontières extérieures, a précisé la secrétaire d’État croate Terezija Gras, dont le pays exerce la présidence semestrielle de l’Union européenne. Avant d’ajouter que cette réouverture aux voyageurs venant de pays extérieurs à l’espace Schengen et à l’UE devait se faire de façon coordonnée, proportionnée et non discriminatoire.

Le 1er juillet envisagé pour la France

En France, par exemple, Paris a évoqué la semaine dernière l’idée d’une réouverture au 1er juillet. Mais celle-ci serait assortie de restrictions pour les voyageurs en provenance de certains pays. La Grèce aussi, dont l’économie dépend largement du tourisme, a annoncé il y a quelques jours qu’elle rouvrirait à partir du 15 juin son ciel à une liste de pays comprenant notamment des États hors UE/Schengen, comme l’Australie, la Chine et la Corée du Sud.

 

L’interdiction des voyages non essentiels vers l’Union européenne, en vigueur jusqu’au 15 juin, a été mise en place le 17 mars de façon coordonnée entre les États membres et la Commission européenne pour lutter contre la propagation de la pandémie de coronavirus, et prolongée à deux reprises. Son annulation ne signifiera pas pour autant qu’il sera possible de voyager partout, certains pays étrangers prévoyant pour le moment de garder leurs frontières fermées ou d’imposer une quatorzaine aux touristes internationaux.

 

(Avec AFP)

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *