Vidéo : Montréal vu du ciel… en hydravion

Destination

Depuis le 1er mai, l'Hydro-Aéroport Montréal Centre-Ville, premier hydro-aéroport urbain au Québec, propose des survols de Montréal, des vols panoramiques au Québec et des transferts vers les grandes villes canadiennes en hydravion.Ce petit aéroport est situé à quelques minutes du centre de Montréal sur l'Ile Sainte-Hélène à quelques pas du parc d'attraction de La Ronde et du Circuit de F1 Gilles Villeneuve. Plusieurs formules sont proposées au départ de l'aérodrome. Comme, par exemple, la découverte de Montréal avec un vol de 20 minutes au dessus du Pont Jacques-Cartier, du parc Olympique, du centre ville, du vieux port et du parc Jean Drapeau qui s'étale sur les îles Notre Dame et Sainte Hélène, le tout pour 139 dollars (95 euros) par adulte et 99 dollars (68 euros) par enfant. Pour les vols panoramiques, on retiendra par exemple l'Observation des baleines, un voyage de 2 jours et 1 nuit pour 1.825 dollars (1.250 euros) par personne (sur une base de 5 personnes), ou les Chutes du Niagara (3 jours/2 nuits) pour 1.997 dollars (1.368 euros) par personne (base 5 personnes). Pour les transferts, les clients ont la possibilité de rejoindre les grandes villes (Ottawa, Toronto, Québec), un hôtel (Laurentides, Outaouais, Mauricie, Canton de l'est, Ontario), un centre de vacances (Tremblant, Tadoussac) et même un site privé pour peu qu'il y ait un plan d'eau pour se poser. L'aéroport propose des opérations tous les jours du 1er mai au 31 octobre, de 9h à 18h. Il faut ajouter au tarif des frais aéroportuaires de 20 dollars (14 euros) par personne, une surcharge carburant de 7 dollars par personne (4,80 euros) et des frais de réservation de 7 dollars par dossier. Pour les groupes, il faut prévoir un minimum de 4 passagers et un maximum de 6 passagers à bord par vol. Pour toutes infos : http://www.cvp2.org.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *