Visite d’Obama à Cuba : les clients délogés ?

Destination

Selon Empreinte, la prochaine visite à Cuba du président américain Barack Obama risque de ne pas aider à redorer le blason de la destination qui souffre d’un évident déficit au niveau de la qualité des prestations proposées. A partir d'aujourd'hui, vendredi 18 mars et jusqu’à la fin de semaine prochaine, 25 mars, les clients "doivent s’attendre à des délogements suite au blocage de La Havane et aux réquisitions d’établissements hôteliers de la part des autorités cubaines". Certains "pourraient se retrouver dans des situations ubuesques avec des relogements sur Varadero alors que prévus pour dormir à La Havane". Il "en est de même pour les clients qui devaient récupérer des voitures de location et qui risquent de ne pas pouvoir accéder aux agences de location à La Havane centre-ville. Les transferts, visites guidées, accès à certains sites pourraient également être perturbés". Empreinte mettra "tout en oeuvre afin que les inconvénients soient les plus minimes possibles". Malgré "la passion que nous mettons chaque jour à promouvoir cette merveilleuse destination qu’est Cuba, nos équipes n’auront peut-être pas tous les éléments en leur possession".
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *