Visiteurs et le Nouveau-Brunswick célèbrent les Homards d’Or

Destination

Le tour-opérateur Visiteurs et l’une des destinations tendance du moment, le Nouveau-Brunswick, se sont associés pour lancer les Homards d’Or. Un concept original dont la première soirée s’est déroulée à Bordeaux en présence de 40 agents de voyages.

 

 

Au menu de la soirée, des quizz, un blind test, des rires, des informations, un dress code, des boissons locales et bien sûr, des homards en or, « le must have au-dessus de sa cheminée ou encore mieux, au sein de son point de vente » comme le rappelle Patrice Arezina, le directeur commercial de Visiteurs.

 

Pour gagner son trophée, il fallait être à la fois affûté sur la destination du Nouveau-Brunswick, mais aussi le plus rapide. Deux séances webex, animées la veille par Emmanuelle Winter, directrice de l’Office du Tourisme, permettaient de parfaire ses connaissances afin de jouer les premières places.

 

 

L’objectif pour les agences ? Comprendre pourquoi cette destination fait autant le buzz, et être force de proposition pour une clientèle à la recherche de nouvelles idées de voyage. En combiné avec le Québec, le Nouveau-Brunswick ravit bon nombre de clients à la recherche d’authenticité et d’une nature généreuse. « Partir au Nouveau-Brunswick, c’est la garantie de vivre des moments forts, auprès d’un peuple accueillant ».

 

Plus le quizz avance, plus les agences sentent qu’elles tiennent LA suggestion qui fera la différence auprès de leurs clients. Suggérer de dormir dans une cabane au Canada, découvrir la culture acadienne, faire un safari, plonger au 19è siècle à Kings Landing…, les arguments ne manquent pas et les agences disposent de nouveaux outils pour donner encore un peu plus envie à leurs clients.

 

Visiteurs et le Nouveau-Brunswick travaillent d’ores et déjà à deux nouvelles dates pour célébrer les Homards d’Or.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *