Volcan à Bali : les touristes bloqués plusieurs jours

Destination

Des dizaines de milliers d’habitants de l’île indonésienne de Bali ont fui leurs maisons en raison d’un risque imminent d’éruption majeure du Mont Agung. L’aéroport de Denpasar a été fermé par précaution impactant les voyages de dizaines de milliers de personnes. Le TO spécialiste de la destination, Baliseken, se veut rassurant. Le Quai d’Orsay invite les touristes à se renseigner auprès de leur compagnie ou de leurs agents de voyages.

Pas de cendres sur la piste

Si 40.000 personnes sont déjà parties, les autorités, qui ont relevé au maximum le niveau d’alerte lundi, estiment que 100.000 habitants pourraient devoir s’éloigner.

 

L’aéroport international de Denpasar, capitale de la province de Bali, haut lieu du tourisme mondial avec des millions de visiteurs chaque année, a été fermé, ce qui devrait avoir un impact sur les voyages de dizaines de milliers de personnes. « Il ne doit pas y avoir de cendres sur la piste », a déclaré le directeur général de l’aéroport Yanus Suorayogi pour expliquer la fermeture.

« Mon vol de 7h00 ce matin a été annulé »

Plusieurs touristes ont été prévenus que, dans le meilleur des cas, ils devraient attendre plusieurs jours avant de partir.

 

« Mon vol de 7h00 ce matin a été annulé juste au moment où on se préparait à embarquer« , a déclaré un touriste indonésien. « Nous devons désormais rester à Bali. Ils nous disent qu’au plus tôt, on partira vendredi. »

 

L’aéroport de l’île de Lombok, autre destination touristique très prisée à l’est de Bali, a également fermé dimanche après-midi car le vent poussait les cendres dans sa direction. Mais il a rouvert lundi matin.

Le TO Baliseken rassure

De son côté le spécialiste de la destination, Baliseken, rappelle qu’à l’heure actuelle, « il n’y a pas eu d’éruption éjectant lave et roches volcaniques à l’extérieur du volcan, qui pourrait représenter un danger grave et immédiat pour les populations à proximité du volcan ». Il ajoute que « seules des chutes de cendres ont été remarquées dans les environs du volcan, à environ 70 km de la plupart des activités touristiques et hébergements du sud de Bali. Hormis ces chutes de cendres, il n’y a pas de dangers immédiats pour la population, spécialement dans le sud de Bali ».

Prendre contact avec son voyagiste et sa compagnie

Le Quai d’Orsay confirme que l’aéroport de Denpasar à Bali est fermé jusqu’à nouvel ordre.  Il invite les passagers à la prudence : « d’une manière générale, le trafic aérien régional (aéroports de Denpasar, Lombok et Surabaya notamment) est susceptible d’être perturbé par le nuage de cendres suivant la direction des vents ». Dans ces conditions, il recommande de prendre contact avec son voyagiste et sa compagnie aérienne pour obtenir des informations à jour.

Le Quai d’Orsay rappelle que les voyageurs subissant un report de leur vol et dont le visa (ou la dispense de 30 jours sans visa) est arrivé à expiration après la fermeture de l’aéroport de Denpasar ne seront pas sanctionnés pour dépassement de séjour et sont invités à se signaler en se présentant au bureau de l’immigration de l’aéroport.

Des informations régulièrement mises à jour ainsi que les numéros utiles et sites à consulter sont disponibles sur le site internet de l’ambassade de France en Indonésie.

Publié par la rédaction avec l'AFP
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *