Vols retardés, indemnisation, santé, eaux de baignade : la Commission européenne donne ses conseils aux voyageurs

Dans quelques jours, c’est le début des grandes vacances. La Commission européenne rappelle à tous les voyageurs qu’ils bénéficient de droits « souvent peu connus ».

 

« En tant que citoyen européen, sachez que vous avez des droits, souvent peu connus, qui faciliteront vos prochaines vacances ! Partez sereins grâce à ces quelques conseils et informations essentielles pour vos déplacements à venir au sein de l’Union européenne« , s’exclame la Commission.

Transport

La Commission rappelle à tous passagers européens; « avion, train, bateau ou bus », qu’en cas d’annulation ou de retard « différentes solutions sont proposées, être remboursé du montant total de votre billet par le transporteur, être réacheminé à votre point de départ ou être acheminé à votre destination finale sans frais supplémentaires ». Autre rappel : « lors de l’achat d’un titre de transport au sein de l’UE, on ne peut pas vous demander de le payer plus cher en raison de votre nationalité ».

Santé

« En cas d’imprévu, la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) assure un remboursement des frais médicaux sur place ».  Cette carte, gratuite, individuelle et nominative, permet à son détenteur de bénéficier d’une prise en charge des soins médicaux lors d’un séjour temporaire dans un pays de l’UE. Identique dans chaque Etat membre, la CEAM couvre également les maladies chroniques ou préexistantes ainsi que le suivi de la grossesse et de l’accouchement. Attention toutefois : « Elle ne remplace pas une assurance voyage privée et n’est pas valable si vous voyagez dans le but de vous faire soigner ».

Code de la route

La réglementation européenne autorise l’échange d’informations entre les Etats membres concernant les infractions en matière de sécurité routière. Finie l’impunité des automobilistes qui commettent des infractions à l’étranger : grâce à ce système, les autorités nationales sont en mesure d’identifier et de notifier l’infraction et la sanction au conducteur fautif.

Baignade

Sur les 21 000 sites de baignade identifiés en Europe par l’Agence en 2016, 96% d’entre eux sont conformes aux normes minimales de qualité de l’eau et 85% ont une qualité de l’eau jugée « excellente ». Concernant les sites intérieurs (lacs et rivières), plus de 80% ont une eau d’excellente qualité, notamment en France, en Allemagne ou aux Pays- Bas selon le rapport annuel de 2016. Pour vérifier la qualité de l’eau de votre destination estivale, une carte interactive est à consulter sur le site : http://www.eea.europa.eu.

Ambassade et consulat

Grâce au statut de citoyen européen, votre protection est assurée partout dans le monde (UE et hors UE). En effet, si votre Etat n’est pas représenté dans le pays dans lequel vous séjournez, vous pouvez vous adresser à l’ambassade ou au consulat de n’importe quel Etat membre de l’UE. La protection consulaire est ainsi la même pour tous les citoyens européens quelle que soit leur nationalité. Cette protection comprend notamment une assistance en cas de décès, d’accident ou de maladie grave, d’arrestation ou de détention, et le rapatriement en cas de difficulté grave.

Crème solaire

Une directive européenne datée de 1976 (et révisée en 2009) règlemente dans tous les pays de l’UE la mise sur le marché des produits cosmétiques, dont les protections solaires, ainsi que leur composition. De plus, une recommandation de la Commission européenne publiée en 2006 donne des orientations aux fabricants pour la conception de leur produit. Ainsi, des repères dits FPS renseignant le niveau de protection solaire ont été définis pour faciliter le choix du consommateur avec un étiquetage simplifié : Faible (Indices FPS 6-10), Moyenne (indice FPS 15-20-25), Haute (indice FPS 30-50), Très Haute (50+).

Communication téléphonique

A compter du 15 juin 2017, téléphoner depuis l’Europe et vers l’Europe ne vous coûtera pas plus cher. La Commission européenne a en effet proposé aux Etats membres de l’UE de mettre fin au « roaming » (les frais d’itinérance) qui entrainait des surcoûts pour les consommateurs lors de l’utilisation de leur portable à l’étranger. Désormais, SMS, appels et utilisations des données seront facturés par votre opérateur selon les conditions de votre forfait, mais n’entraineront pas de surcoût. Fini les factures exorbitantes dues au hors forfait !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *