Voyages à l’étranger : ce que préconise le Conseil scientifique

Destination
Comme pour l'international, la mobilité au sein de la zone euro n'est, a priori, pas pour tout de suite. ©adobe Stock

Il va falloir encore attendre. Dans un avis rendu public le 25 avril, le Conseil scientifique français appelle à éviter le plus possible les déplacements internationaux dans les mois à venir. Explications.

 

Le gouvernement suivra-t-il ces conseils ? Dans son dernier avis rendu le 20 avril, et publié par le ministère de la Santé samedi, le Conseil scientifique – qui a pour charge d’orienter le président de la République dans la lutte contre la pandémie – déconseille « très fortement » les déplacements internationaux « durant les mois suivant la période de sortie de confinement ».

 

« Ces déplacements sont très fortement déconseillés durant les mois suivant la période de sortie de confinement. Les voyageurs s’exposent à un risque de mise en quarantaine à l’arrivée dans le pays de destination, à un risque de contamination durant le séjour et à l’application de mesures de quarantaine au retour en France », explique le Conseil scientifique.

Déplacements dans la zone euro

Concernant la mobilité au sein de la zone euro, la prudence reste également de mise. Les experts préconisent ainsi que « les mesures de diagnostic et d’isolement des personnes en provenance d’un pays extra-européen [soient] d’abord harmonisées sur un standard suffisamment élevé pour permettre un contrôle suffisant de l’épidémie au sein de l’espace intra-européen ».

 

Si des déplacements internationaux doivent se faire, les voyageurs devront néanmoins respecter les consignes du ministère français des Affaires étrangères. À leur retour, ils devront en effet être soumis à un diagnostic, avec un isolement rigoureux si le test s’avère positif ou un isolement volontaire au domicile s’il est négatif.

 

Cet avis du Conseil scientifique porte sur une stratégie de deux mois qui suivent la sortie du confinement, c’est à dire jusqu’au mois de juillet. Les décisions pourraient évoluer à ce moment.

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *