Week-end tragique en Egypte

Destination

Quatre attentats à la bombe ont fait vendredi six morts dans la capitale et 14 personnes ont été tuées dans des manifestations pro-Morsi dans le reste du pays. Un groupe disant s'inspirer d'Al-Qaïda, Ansar Beit al-Maqdess, a revendiqué les attentats.Par ailleurs, cinq soldats ont péri samedi dans le crash d'un hélicoptère de l'armée dans la péninsule égyptienne du Sinaï théâtre, d'affrontements avec des groupes d'insurgés islamistes. Amnesty International a dénoncé des "atteintes sans précédent" aux droits de l'Homme par les autorités et une "rahison de toutes les aspirations" de la révolte de 2011, notamment après l'arrestation récente de manifestants libéraux et laïcs, dont des figures de proue de la "révolution". Mais pour une importante partie de la population du pays, désormais déserté par les touristes et dont l'économie est à genoux, les autorités intérimaires et la "transition démocratique" qu'elles promettent sont un gage de stabilité après trois années de "chaos". Le ministère allemand des Affaires étrangères a recommandé aux touristes en Egypte de ne pas quitter leur hôtel samedi. "A la veille du troisième anniversaire de la révolution de janvier 2011, plusieurs attentats contre des commissariats de police ont eu lieu au Caire. Il faut craindre qu'à l'occasion des célébrations de nouvelles attaques ou des manifestations aient lieu, qui pourraient prendre un tour violent", avertit le ministère sur son site internet. "Les voyageurs au Caire ou dans d'autres grandes villes sont appelés à rester ce week-end à leur hôtel". 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *