Zika : l’OT du Brésil rassure

Destination

L'Office du tourisme brésilien (Embratur) suit les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) et n'émet pas de réserves sur les voyages dans les zones touchées par le virus Zika. Toutefois, les organisations internationales recommandent aux femmes enceintes de reporter leur déplacement.
 Cette prise de position est dans la lignée des orientations du gouvernement brésilien qui a mobilisé 19 organismes afin d’agir contre l'Aedes Aegypti, l'agent de transmission de la Dengue, du virus Zika et de la fièvre Chikungunya, sur l’ensemble du territoire. En étroite collaboration avec 13 offices du tourisme brésiliens à l’étranger, Embratur a établi un suivi systématique des annulations ou reports de voyages, pour disposer d'informations fiables et en temps réel sur les éventuelles conséquences de l’épidémie. Les annulations restent pour l’heure ponctuelles et concernent pour la plupart des femmes enceintes. "Nous souhaitons que les voyageurs n’aient aucune crainte à venir au Brésil, c’est un pays dont la diversité attire des millions d'étrangers chaque année" a dit Vinícius Lummertz, président d'Embratur. Il ajoute : "les touristes brésiliens et étrangers doivent prendre des précautions simples pour éviter tout contact avec ce moustique". Le Brésil a déployé plus de 300 000 agents sanitaires pour éradiquer le moustique à la source. Le 13 février, dans le cadre d'une campagne éducative, 220 000 militaires se sont rendus chez trois millions de foyers pour sensibiliser la population à la prévention des maladies.
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *