2018 : « il va falloir suivre techniquement pour s’adapter » selon Fabrice Dariot (Bdv.fr)

Fabrice Dariot, président de Bdv.fr

En ce début d’année, Bourse des Vols (Bdv.fr) nous livre son traditionnel focus 2017. Il porte sur les vols secs en date de départ pour la période janvier-décembre. La France demeure la destination N°1, la plus belle progression revenant aux Antilles, à la 4ème place, ainsi qu’à l’Inde qui intègre le Top 10 des ventes. Fabrice Dariot, président de l’agence en ligne, s’interroge aussi sur les grands bouleversements qui vont impacter la profession cette année.

 

« Notre focus porte sur une typologie de clientèle, sur le créneau de la bonne affaire, qui ne représente pas la totalité du marché. Il s’agit ici de la vision d’une OTA sous un prisme particulier. Nous ne prétendons pas détenir la vérité » argumente d’entrée Fabrice Dariot, président de Bdv.fr

 

En 2017, la France représente 16% des dossiers réalisés, soit une baisse de 10% par rapport à l’année 2016. En deuxième position arrivent les Etats-Unis (5,6% des dossiers, pour une baisse de 30%) et la Thaïlande en troisième position (5,5% des dossiers, en croissance de 10%). Ces trois pays étaient déjà en tête du palmarès 2016 chez Bdv.fr

 

Les Antilles (4,7% des dossiers, + 62%) gagnent trois places et se hissent à la 4ème place. « Les Antilles ont bénéficié de la foire d’empoigne des compagnies aériennes. La bataille devrait d’ailleurs continuer cette année avec l’arrivée de nouveaux acteurs » souligne Fabrice Dariot. Avant d’expliquer que les algorithmes de Bdv font « monter des compagnies auxquelles le client n’avait pas forcément pensé ». « Nous sommes la lampe de poche de l’achat de vol sec sur Internet. Nous éclairons sur un marché d’aubaine et de confusion » ajoute le président.

 

Avec une baisse de 32%, l’Algérie passe de la 4ème à la 7ème position. Derrière les Antilles, on retrouve le Maroc (-2%) et l’Espagne (+5%). L’Italie (- 1%) sort du Top 10 pour être désormais située en 11ème position. « L’an dernier il y avait une surabondance de l’offre en Algérie avec notamment Aigle Azur qui proposait des tarifs agressifs » analyse Fabrice Dariot.   « L’Europe du Sud, grand gagnant de la désaffection du tourisme de masse arabo-musulman depuis cinq ans reste une valeur sûre avec la présence de nombreuses compagnies low cost » analyse également le dirigeant de Bdv.fr. Quant au décrochage des Etats-Unis (-30%), difficile de savoir s’il se justifie par un effet Trump. Son grand voisin, le Canada (9ème avec 2,7% des dossiers), lui, continue de faire toujours rêver les Français (+16%).

 

Du côté des villes, Paris (-12% et 9,4% des dossiers) précède Bangkok (+17%) et Pointe-à-Pitre (+73%). New York accuse des ventes en baisse de 30% et occupe la 4ème place.

Enfin le panier moyen est en augmentation de 49 euros à 766 euros. 13% des commandes contre 15% en 2016 s’effectuent en dernière minute.

 

Alors que Bdv.fr vient de boucler son « 19ème exercice bénéficiaire », son président s’interroge aussi les « grands bouleversements » qui vont impacter la profession cette année : la norme NDC, celle sur les datas personnelles, et la norme PCI DSS sur les données bancaires. « Il va falloir suivre techniquement pour s’adapter. Toutes ces nouvelles normes risquent d’engendrer une concentration du marché » affirme Fabrice Dariot, convaincu que « dans le vol sec, des équilibres économiques vont être revus ». Heureusement que l’industrie du loisir et des transports constitue « la première industrie du XXIème siècle » et qu’elle s’inscrit actuellement dans « un contexte porteur ».

Publié par

Journaliste – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *