Affaire Schneider Finance : « une promesse mais pas de chèque »

Distribution

Une dizaine de responsables d’agences de voyages s’estimant floués par Schneider Finance se sont rassemblés mercredi 28 février à Paris devant les bureaux du garant. Ils ont été ensuite reçus par le directeur Philippe Ayme-Jouve qui, une nouvelle fois, a promis de les rembourser.

 

 

Venu de Vienne en Isère, Eric Dulger fondateur de Tribu Voyageurs a fait spécialement le déplacement jusqu’à Paris. « Nous étions une bonne dizaine d’agences présentes. Nous avons été reçus dans le bureau de Philippe Ayme-Jouve, directeur de Schneider Finance. Il était en pleurs » explique le responsable contraint lui aussi de cesser son activité.

 

Concrètement le dirigeant de Schneider Finance s’est engagé à « rembourser tout le monde ». « Nous sommes obligés de faire confiance à sa parole » souligne Eric Dulger. Sur les 144 entreprises lésées, une trentaine ont été listées. Elles devraient être remboursées prioritairement, avant la fin mars. « Ce sont celles qui ont payé des contre-garanties inférieures à 25 000 euros » précise le patron de Tribu Voyageurs qui s’étonne de cette sélection.

 

« Nous sommes repartis avec avec une promesse mais on ne nous a pas fait de chèque » déplore Eric Dulger qui n’exclut pas « d’autres actions à venir ». Il est vrai que cette affaire connait un retentissement national puisque le journal Le Parisien dans son édition du 28 février s’est intéressé à cette « guerre entre voyagistes et assureur ».

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *