Agence Fram à Nantes : « les casseurs sont rentrés pour tout détruire »

Distribution

La manifestation rassemblant des milliers de personnes contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes a dégénéré samedi après-midi 22 février dans le centre-ville de Nantes. Parmi de nombreux commerces, une agence de voyages a été littéralement saccagée. Son responsable Teddy Gerbaud nous raconte."Au départ, c'était une manifestation assez bon enfant. Nous n'avions pas de crainte particulière. Et puis sans que je ne sache pourquoi les gens ont commencé à s'échauffer" explique le patron de cette agence Fram située au cœur de la ville. Alors qu'il décide de fermer la porte d'entrée, des casseurs à l'aide d'extincteurs font voler la vitrine en éclats. "Avec deux de mes collaboratrices, nous nous sommes réfugiés dans une petite alcôve où sont stockées les brochures" poursuit Teddy Gerbaud. Mais constatant que trois ou quatre individus étaient rentrés pour tout détruire, les trois collègues décident de sortir par la porte de service et d'aller se réfugier chez les voisins à l'étage. "Nous ne faisions pas les fiers" avoue le dirigeant. Le bilan est lourd : "ils ont cassé du matériel informatique, volé l'unité centrale et détruit le mobilier. Ils en ont même brûlé une partie à l'extérieur".
L'agence Fram a pu rouvrir une semaine après. "Le siège de Fram à Toulouse nous a envoyé du mobilier et du matériel informatique. Rien que pour changer les vitrines, nous en avons eu pour 9 000 euros. Mais il nous reste quand même les sols, les murs et le plafond à refaire" affirme Teddy Gerbaud.
Pourquoi cette agence a-t-elle était prise pour cible ? Parce qu'elle vend des billets d'avion. "Je ne sais pas. Je n'arrive pas à déterminer" ajoute le responsable qui remarque que l'agence Nouvelles Frontières située juste à côté a eu "les vitres brisées mais c'est tout". "Visiblement nous n'étions pas au bon endroit" déplore Teddy Gerbaud.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Les élus investissent des millions dEuros en caméra de surveillance pour la sécurité et dépensent bon an mal an des centaines de milliers d’Euros pour les utiliser.
    Cependant, rien ne sera fait pour faire payer les casseurs.
    Voici le résultat des compromis, des langues de bois. et de l’impunité des extrêmes minorité agissante avec quels moyens ? au fait ?

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *