Agences Thomas Cook : Salaün, Havas Voyages, Karavel, Le Vacon et Sainte-Claire ont fait une offre commune

Distribution

C’est une bonne nouvelle pour le réseau intégré Thomas Cook. On sait qu’une offre conjointe de groupes touristique propose de reprendre une centaine d’agences.

Salaün, Marietton (Havas Voyages), Karavel, Le Vacon, Sainte-Claire et deux autres structures plus modestes ont présenté au tribunal de commerce de Nanterre une offre commune de reprise d’une centaine d’agences Thomas Cook. Parmi celles-ci, 37 de ces points de vente – si l’offre était acceptée  – rejoindraient Salaün. Patron du groupe, Michel Salaün s’est exprimé dans les colonnes de Ouest France, « elles sont situés principalement dans le Grand Ouest, en Provence, sur la Côte d’Azur et dans le Nord ». Même si le cas de figure n’est pas tout à fait comparable, Stéphane Le Pennec , directeur général du groupe Salaün, fort de l’expérience de la reprise des agences Boiloiris, sait qu’il faudra du temps pour que la confiance des clients revienne après un tel temps de fermeture. Toujours dans Ouest France, Michel Salaün estime qu’il faudra bien « un an et demi, deux ans ». Stéphane Le Pennec affine :  « Notre projet de reprise d’une partie des agences de voyages Thomas Cook est déterminé par une véritable stratégie de développement et de déploiement de notre réseau que nous avons initiée depuis de nombreuses années et qui traduit, pour le Groupe Salaün, une volonté de valoriser de manière plus conséquente son modèle de commercialisation. Si par cette reprise, nous escomptons densifier encore notre force de distribution avec de nouvelles agences positionnées stratégiquement, nous veillerons bien entendu, en cas de confirmation, à conserver l’activité propre des structures, notamment pour la vente d’autres tour-opérateurs spécialisés sur les séjours ».

Laurent Abitbol, président du groupe Marietton, s’est exprimé dans Le Figaro : « Nous nous sommes retrouvés pour faire une offre plus forte. C’est une offre solidaire, dans laquelle nous proposons de sauver presque la totalité des emplois » (des agences concernées). Si nous l’emportons, la plupart des agences passeront sous l’enseigne Havas. Nous espérons reprendre les fonds de commerce. La marque Thomas Cook France ne nous intéresse pas ».

Réponse le 5 novembre.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *