AirPlus espère tirer profit de la baisse des commissions

Distribution

Un relevé unique qui remplace les factures individuelles.
Des discussions sont en cours avec BTI, Afat et Manor.
Cœur de cible : les budgets voyages supérieurs à 1 ME.
La carte logée AirPlus International, filiale de Lufthansa, marque des points en France. Ainsi, Carlson Wagonlit recommande aujourd’hui cette solution à ses clients. Ludovic Ciannarella, directeur des ventes France, explique avoir « des discussions avec BTI, Manor et Afat Voyages ». Autre objectif : développer des liens avec les logiciels de « back office »,, tel Perinfo. AirPlus est compatible avec tous les GDS. En 2003, le montant des volumes a été supérieur à neuf millions d’euros. Sony, Bosch, Airbus et Aéroports de Paris sont, par exemple, clients de la carte logée. Cette carte, qui chasse derrière le leader Amex, espère tirer profit de la baisse des commissions annoncée par Air France. En effet, rappelle Ludovic Ciannarella, « AirPlus se charge de fournir un relevé unique qui remplace les factures individuelles qui ont cours habituellement ». Il précise que « le coût moyen d’une transaction peut être réduit de 30 % ». Un argument commercial important au moment où les agences doivent trouver des solutions pour pallier l’inéluctable baisse de revenu. Cœur de cible d’AirPlus, les entreprises dont le budget voyages est supérieur à un million d’euros. Ludovic Cianneralla aime mettre en avant la « neutralité » de la carte de paiement et précise bien que qu' »AirPlus est un centre de profit » pour sa maison mère Lufthansa. L’entreprise peut choisir aussi d’utiliser un outil d’analyse et de reporting en ligne, AirPlus Information Manager, pour analyser les frais de déplacement « quelle que soit la taille de l’entreprise, quel que soit l’endroit dans le monde où les dépenses ont été effectuées et quelle que soit la carte utilisée pour le règlement de ces dépenses ». Le chargé de voyages dispose ainsi « d’une base de négociations » avec tous ses fournisseurs. Pour les dirigeants d’AirPlus, « les entreprises françaises pourraient réduire considérablement leurs coûts liés aux voyages d’affaires en optimisant leurs processus internes et en négociant les prix avec leurs fournisseurs ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *