Alpitour France organise son premier éductour Bravo Club au Cap Vert

Distribution
Pas le temps d’apprendre le kitesurf avec les deux champions présents sur le Bravo Club, mais une photo avec eux et le directeur de l’hôtel (à droite) sous l’un des splendides bougainvilliers du domaine.

Alors que le tout premier catalogue cobrandé d’Alpitour France arrivait dans les agences Carrefour Voyages, 17 agents de voyages de l’enseigne découvraient l’un des 12 Bravo Clubs lancés sur le marché français, le Vila Do Farol de l’île de Sal au Cap Vert. Un premier éductour organisé du 11 au 15 décembre par la filiale du groupe italien présidée par Patrice Caradec.

Les premiers agents de voyage français à vivre l’expérience Bravo Club

Alexandra (Quetigny), Amine (Nîmes), Baptiste (Aix-en-Provence), Chantal (Saint-André-les-Vergers), Claire (Dijon), Eve (Gennevilliers), Fanny (Chalon-sur-Saône), Jessica (Athis Mons), Mathilde (Valenciennes), Maxime (Montesson), Nathalie (Ollioules), Nathalie (Villiers), Océane (Besançon), Orane (Saran), Séverine (Laon), Sophie (Cholet) et Stéphanie (Vannes) auront eu le privilège d’être les premiers agents de voyage français à vivre l’expérience Bravo Club. Et même les intempéries de leur jour de départ (le 11 décembre) n’y auront rien changé.  Tous purent en effet rejoindre à Paris Orly Jennifer Le Cornec, responsable commerciale d’Alpitour France, sa collègue Julie Lesueur et Émilie du staff réservation pour décoller pour  l’île de Sal via Lisbonne afin de découvrir cette nouvelle enseigne, déjà largement connue – et appréciée-  en Italie. Elle a d’ailleurs fêté ses 20 ans l’an dernier.

Un club à taille humaine…

Quel bonheur d’oublier le froid, voire la neige pour trois jours au bord de la plus belle plage de l’île ! Le programme concocté avec Jumbo Tours, le réceptif maison, leur promettait de découvrir tout à la fois les charmes de l’île et les atouts de ce village vacances à taille humaine situé à 1,5 km du centre de Santa Maria. Accueillis dès le mardi matin par Daniele Canepa, directeur de cette structure ouverte en 2001, pour une visite détaillée des équipements du club – il dispose notamment d’un centre de kite-surf tenu par deux grands noms de la discipline Mitu Monteiro (champion du monde 2008) et Djo Silva –  tous purent  confirmer les points forts mis en exergue par le directeur en s’élançant dès l’après-midi en quad entre plages désertes et dunes, puis le lendemain en minibus pour un tour complet de l’île et de ses sites incontournables comme les piscines naturelles de Buracona ou les salines de Pedra Lume. 1- Sur cette île où fleurissent des structures de grande capacité (jusqu’à 3 500 lits), le Bravo Club Vila Do Farol ne compte que 234 bungalows, soit une capacité maximum de 518 personnes. 2- Et sur cette ile plutôt aride, le club offre également, outre son accès direct à la plage, des jardins très fleuris. A cela s’ajoute évidemment un animation 100 % Bravo Club.

… désormais largement ouvert à la clientèle française

«Tous les animateurs sont formés à la Star Swiss depuis 20 ans. Ce sont de vrais pros. Mais nous veillons à ce que cette animation soit aussi francophone» assure Jennifer Le Cornec. Enfin, autre atout déjà apprécié des Italiens et qui devrait séduire les Français : la qualité des buffets et des repas servis au restaurant et au snack bar (avec vue sur l’océan). « Et notre vraie formule All inclusive proposée jusqu’à minuit » ajoute Daniele Canepa. Le Club affiche d’ailleurs quasi complet en haute saison l’hiver. Seul bémol relevé par les agents de voyages : la «simplicité» des bungalows. Très propres, spacieux et lumineux, ils mériteraient un vrai relifting intérieur pour entrer dans les codes design actuels et éviter au village club 4-étoiles de se faire distancer par les hôtels qui se multiplient aujourd’hui sur l’île à l’instar du tout proche Hilton ouvert voilà une vingtaine de jours. Sourire de Daniele Canepa. Un ambitieux projet de rénovation/extension est à l’étude. Objectif ? Rénover l’ensemble des bungalows, construire 32 suites et une 3e piscine (à proximité de ces suites), installer une large véranda sur le snack pour augmenter le confort des clients… Italiens et Français qui vont se côtoyer dès le 23 décembre au Vila Do Farol devraient adorer !

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *