Baromètre Entreprises du Voyage : la France privilégiée par les Français

Distribution

Selon le dernier baromètre EdV, réalisé à partir des données d’Orchestra et Gestour, il apparait qu’au cours des 4 premiers mois de l’année, les voyages en France vendus par les agences de voyages ont progressé de 19% et le volume d’affaires de 9%. En revanche le panier moyen est en baisse de 9%. Concernant les réservations pour cet été, le nombre de passagers voyageant en France est en hausse de 8%. Il est de 7% sur le moyen-courrier et 5% sur le long-courrier.

 

 

L’été s’annonce bien. Si l’on en croit le baromètre Ochestra / Amadeus pour les Entreprises du Voyage, le nombre de passagers ayant réservé sur les 4 premiers de l’année un séjour pour cet été est en hausse de 7% par rapport à la même période l’an dernier. Le volume d’affaires est quant à lui en hausse de 8% et le panier moyen de 1%.

 

Dans le détail, la France métropolitaine progresse de 8%, les destinations moyen-courrier de 7%, et les destinations de 5%. Les départements et territoires d’Outre-Mer sont en retrait (- 4%).

 

 

Dans le bassin méditerranéen et en Europe, les destinations qui avaient capitalisé entre 2013 et 2016 sur les retraits de la Tunisie, de la Turquie et de l’Egypte subissent le contrecoup de l’embellie touristique de ces destinations : Espagne : ‐4%, Grèce : ‐2%, Italie : ‐ 13% et Portugal : ‐6%. Alors que la Tunisie poursuit sa progression (+55%), notamment en raison de son accessibilité tarifaire, tout comme la Turquie (+ 64%) et l’Egypte (+61%) qui n’est pas une destination estivale.

 

 

 

La Croatie et la Russie rentrent dans le top 10 au détriment de l’Allemagne et du Royaume‐Uni. En long courrier, les Etats‐Unis et la Canada restent stablement en tête. L’Asie du sud‐est est à la peine : Thaïlande (‐12%), Vietnam (‐18%) et Indonésie (‐7%). La République Dominicaine, l’Ile Maurice et le Mexique, qui ne sont pas spécifiquement des destinations d’été sont en progressions respectives de 20%, 28% et 55%.

 

 

Si l’on regarde les départs, on constate qu’ils ont progressé de 19% au cours de la période janvier – avril 2019 (en nombre de voyageurs) et de 9% en volume d’affaires. Cette situation s’explique en partie selon les EdV par l’excellent enneigement et au succès des sports d’hiver pendant les vacances de février.

 

 

 

En revanche les français sont moins partis vers les destinations moyen‐courrier, à l’exception de la Tunisie (+42%), du Maroc (+ 16%), de l’Egypte (+ 169%) et dans une moindre mesure de la Grèce (+10%). Les professionnels français ont envoyé en Egypte, au cours des 4 premiers mois de 2019, neuf fois plus de touristes qu’au cours des quatre premiers mois de 2017. L’Espagne reste leader malgré un retrait de 8%. L’Italie, le Portugal, le Royaume‐Uni et l’Allemagne sont également en baisse sensible.

 

 

Dans un marché long courrier globalement dépressif (‐4%), seuls la République Dominicaine (+6%), le Mexique (+38%) et les Maldives (+29%) tirent leur épingle du jeu ; alors que sont en repli la Réunion (‐14%), les USA (‐21%) et l’Asie : Thaïlande (‐6%), Vietnam (‐12%), Chine (‐22%), Indonésie (‐32%) cet hiver.

 

 

Le recul des départs à l’étranger pourrait être mis sur le compte de l’évolution de la désintermédiation, mais cette interprétation est démentie par le niveau élevé des réservations pour l’été 2019 en forte croissance.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *