Bodrum : Un Ocre Bleu alliant aventure en 4×4 et détente en caïques

Pour cette nouvelle session 2004, Selectour Ocre Bleu a mis une nouvelle fois la Turquie à l’honneur. Plus précisément, la péninsule de Bodrum, au sud-ouest du pays. Ce voyage organisé par Pacha Tours, en partenariat avec Europcar et TMS, a donné l’occasion aux 16 agents de voyages présents de vivre durant cinq jours une aventure passionnante et passionnée. Dominée par un paysage montagneux propice à de savoureux treks, bordée de criques paisibles idéales pour la baignade, la péninsule de Bodrum possède de sérieux arguments pour séduire et retenir le visiteur.
La Turquie est un terrain de jeu privilégié. L’an passé, il y avait la Cappadoce, cette année c’est Bodrum et ses environs qui ont servi de cadre à ce nouvel Ocre Bleu. Ce sont donc 16 agents de voyages, encadrés par Olivier Wallaert de Pacha Tours et Bertrand Guislain de TMS, qui se sont envolés le 9 septembre à destination de Bodrum via Istanbul. Motivés et volontaires, les « chouchous » et les « loulous » (c’est comme cela que filles et garçons s’interpelleront durant le séjour) partent en quête de sensations nouvelles et d’expériences uniques. L’aventure quoi ! D’ailleurs quoi de mieux que le 4X4 pour découvrir la région de Bodrum. C’est donc avec ce moyen de locomotion que l’expédition commence. Au total, près de 120 kilomètres de piste conduisant à travers de magnifiques forêts et reliefs montagneux. Cheveux au vent, appareil photo en main, chacun profite de l’instant présent et cherche à réaliser les meilleurs clichés. À chaque traversée de villages, petits et grands nous saluent d’un geste chaleureux. Au passage, certains n’hésitent pas à recourir au tuyau d’arrosage pour nous rafraîchir. Qui doute encore de l’hospitalité turque ! Après ce petit périple, retour au Club Festival Mandalya, une bonne douche, et hop on repart, cette fois en bus, dîner dans un restaurant en bord de mer. Cadre idyllique, nourriture succulente, mais un thermomètre qui a perdu beaucoup de degrés dans la soirée. Heureusement, le personnel de l’établissement nous fournit gracieusement de grandes couvertures pour nous réchauffer. La broncho-pneumonie n’est pas pour cette fois-ci. Le lendemain, un trekking est programmé. Sous la conduite de Saddettin, un guide qui ne s’exprime pas beaucoup (tout le contraire du souriant Nazar, guide accompagnateur durant ces cinq jours), le groupe s’enfonce dans une nature intacte et préservée. Dénivelés importants, franchissements délicats, pierres mouvantes, chacun « soufre » en silence. Le thé à la camomille pris dans le village de Kalem juste avant le départ semble déjà bien loin. L’un des participants fait une petite crise d’hypoglycémie, un autre vient l’aider et lui donne à boire et à manger. Que c’est beau la solidarité entre agents de voyages ! Les difficultés rencontrées sont largement compensées par la beauté des paysages. La vue sur le golfe de Gokava est imprenable. Et pourtant, tout le monde la prend… en photo ! Après plus de 3 h 30 d’efforts, le pique-nique arrive comme une délivrance pour la plupart des randonneurs. Le retour en bus vers Bodrum permet de récupérer. Après le dîner, tout le monde assiste à la soirée turque du Mandalya. Les plus festifs ou les moins fatigués partent ensuite goûter à la vie nocturne du Saint-Tropez turc. Les deux jours restants sont beaucoup plus « cool ». Ils consistent en une mini-croisière à bord d’un caïque, bateau traditionnel en bois. C’est aussi à cette occasion que les différents participants retrouvent les « patrons » : Philippe Demonchy (président de Selectour), Mumtaz Teker (président du groupe Teker) et Salvatore Serio (PDG d’Europcar). « Les expéditions Ocre Bleu sont d’habitude un peu plus mouvementées, reconnaît Philippe Demonchy. Cette session permet cependant de mettre en avant le produit bateau. » Les deux goélettes, Tanyeli et Caner mises à disposition par Cem, gérant de la société Barbaros Yachting, sont superbes. Elles procurent un sentiment de liberté totale. « Etre toujours pieds nus, c’est génial », avoue un participant. « Ne cherchez pas le bonheur, il est là », s’enthousiasme un autre. Les deux bateaux se suivent et accostent dans des criques sauvages (Pabuc, Alakicla, île d’Orak…). Bien loin de toute agitation. C’est alors le moment de se baigner dans une eau transparente, de s’essayer au scooter des mers ou tout simplement de lézarder sur le pont. Le soir venu, la bonne humeur reste de rigueur. Surtout lorsque Bertrand accompagné de sa guitare enchaîne les titres avec succès, un magnifique ciel étoilé au-dessus des têtes. Ce n’est que tard dans la nuit que chacun regagne sa cabine confortable. Plus dur sera le retour en France. D’autant qu’il y a environ 4 heures d’escale à Istanbul. Eh bien non, Mumtaz Teker en grand seigneur s’est chargé d’organiser une visite express des principaux attraits de la capitale turque (basilique Sainte-Sophie, mosquée Bleue…). Une bonne surprise qui a absolument enchanté tout le monde. L’apothéose pour cet Ocre Bleu qui restera à n’en pas douter gravé dans les mémoires.
Témoignage
Jean-Guy Lantoine, chef de l’agence Fournier Voyages à Caen
« Tout d’abord, j’ai été agréablement surpris de l’accueil et de la disponibilité des Turcs, que ce soit sur terre comme sur mer. Quant à l’Ocre Bleu, je m’attendais à quelque chose de plus difficile. C’est l’innovation avec l’utilisation des caïques qui a permis d’avoir une session relativement soft. L’ayant testé, cela me donne encore plus envie de proposer et vendre ce produit. L’équipage était absolument génial, toujours à l’écoute et aux petits soins. Je n’avais pas vu cela depuis l’île Maurice. Le groupe, très homogène, a bien fonctionné. Sur le bateau, l’ambiance était décontractée. C’est intéressant car cela a permis d’aborder des sujets sensibles, comme le rapport avec les commerciaux, Internet ou encore l’évolution du tourisme, avec les grands patrons présents. Une réussite. »
Une brochure Ocre Bleu France à Top Résa
Philippe Demonchy en est convaincu. Les programmes Ocre Bleu sont les produits de demain. C’est la raison pour laquelle Selectour s’apprête à lancer une brochure Ocre Bleu France à l’occasion de Top Résa. L’esprit reste le même : des formules dosées entre aventures extrêmes et voyages plus traditionnels s’adressant à des groupes constitués de 10 à 15 personnes. Au total, 10 expéditions sur l’Hexagone ainsi que sur la Réunion et la Guyane. Parmi les activités proposées : du 4X4, du parachutisme, de la montgolfière ou encore de la formule 3000…

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *