CWT : la direction reprend le dialogue avec les syndicats

Distribution

Mécontente des conditions de travail au sein de l’entreprise, l’intersyndicale (CGT, FO, CFTC) a rencontré une seconde fois la direction de CWT France le 9 juillet dernier. Avec à la clé, « une possibilité de dialogue qui s’est ouverte » avec notamment embauche de contrats intérimaires et création d’un « Comité de Bienveillance des Conditions de Travail ».

 

 

« J’ai l’impression qu’on a affaire à des sourds » déplorait le mois dernier Thierry Dronet, représentant du personnel SNEPAT-FO, devant le refus de la direction de CWT de recevoir l’intersyndicale (CGT, FO, CFTC). Une grève  générale et illimitée chez CWT France avait alors été décidée le 18 juin. Depuis les choses ont évolué puisque deux réunions se sont tenues entre dirigeants et syndicats. La dernière en date, le 9 juillet, a débouché sur une amorce de dialogue et la mise en place d’un certain  nombre d’actions.

 

« Il y a une réelle prise de conscience sur ce qui se passe dans l’entreprise, la dégradation de nos conditions de travail » reconnait Olivier (SNEPAT-FO). En conséquence, un certain nombre de process et de techniques de travail ont été décidés pour « soulager les collaborateurs ».  Et surtout, ajoute le représentant FO, « pour pallier le manque d’effectifs sur certain sites, la direction a recruté en urgence des intérimaires, conseillers experts ».

 

La réunion avec la direction de CWT France a également débouché sur la création d’un « Comité de Bienveillance des Conditions de Travail ». Celui-ci s’assurera de la mise en place et du suivi d’actions concertées. Le Comité de Bienveillance composé de l’intersyndicale et de 3-4 personnes issues de la direction se réunira pour la première fois en septembre, puis tous les deux mois.

 

« Alors qu’il n’existait pas de culture de dialogue chez CWT France, la direction fait preuve de bonne volonté. Mais attention, il faut que cela s’inscrive dans la durée. Nous resterons très vigilants » affirme Olivier qui confirme que « l’intersyndicale ne va pas reprendre le mouvement social initié en juin ». De son côté, la direction ne souhaite pas faire de commentaire après cette reprise de dialogue.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *