Des résas plus anticipées l’été sur Anyway/ Expedia

34 % des vols achetés moins de 2 semaines avant le départ.
65 % des séjours achetés comportaient moins de 8 nuits.
En France, les séjours bien-être et thalasso ont la cote.
Selon les observatoires d’Anyway.com et d’Expedia, la durée des séjours tend à diminuer. Pour l’été 2004, 65 % des séjours comportaient moins de 8 nuits et 13 % duraient même moins de 6. Seuls 22 % des séjours vendus dépassaient les 8 nuits. Autre point, si les réservations de dernière minute régressent, elles semblent bien inscrites dans la durée. Si 54 % des réservations étaient effectuées moins de trois semaines à l’avance en 2003, elles sont encore 48 % en 2004. Toutefois, souligne logiquement Expedia, « les réservations de dernière minute ne sont plus majoritaires ». De plus, en 2003, 37 % des vols secs étaient achetés moins de deux semaines avant le départ. Cette part des achats de dernière minute s’effrite cette année à 34 %. Enfin, les réservations moins d’une semaine avant le départ restent stables d’une année sur l’autre mais représentent moins d’un achat sur six. Autre élément : le nombre de réservations augmente davantage que celui des nuitées. Il est donc logique de déduire que les séjours ont tendance à raccourcir. Un portrait du touriste français établi par le cabinet Protourisme est celui d’un client partant moins longtemps et réduisant ses dépenses. Pour les séjours en France, et toujours selon Expedia, près de deux clients sur trois ont choisi un séjour à thème pour leurs vacances. Les séjours bien-être/balnéo occupent la première place (30 % des ventes), suivis par les destinations à fort attrait touristique (26 %). Enfin, les séjours proposant des loisirs et des activités sportives représentent 7 % des voyages. A l’étranger, la Croatie est la grande gagnante avec un quasi-doublement (+ 97 % de volume d’affaires) sur les sites Expedia. La Grèce et la Crète, comme chez tous les opérateurs, sont en nette régression avec une chute de 43 %. Enfin, « sur de petits volumes » vols secs les nouveaux venus de l’Union européenne que sont l’Estonie et la Lituanie connaissent un véritable boom (respectivement + 1 459 % et + 480 %) de même que l’Islande (+ 480 %).

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *