Dominique Beljanski veut « réinventer la croissance » de Selectour Afat

Distribution

Elue à la succession de Jean-Pierre Mas en juin dernier, Dominique Beljanski a présidé à Split son premier congrès à la tête de Selectour Afat. Même s'il n'y a pas eu d'annonce d'envergure, ce fut un exercice plutôt bien maitrisé pour celle qui veut faire définitivement entrer le réseau dans l'ère du cross canal et lui permettre de gagner des parts de marché pour demeurer le leader des agences de voyages en France."Vous êtes des entrepreneurs. Il ne faut jamais l'oublier". Le propos n'est pas de Dominique Beljanski mais de… Laurence Parisot, qui par vidéo interposée s'est adressée aux quelque 550 participants présents dans la salle Grand Dalamacija de l'hôtel Méridien Lav à Split. L'ancienne présidente du Medef leur a surtout demandé de "ne rien lâcher", de "s'emparer sans crainte de l'outil numérique" d'autant plus que le tourisme est "un métier porteur".
Femme à la tête d'une entreprise qui fédère 1 200 points de ventes, Dominique Beljanski l'entend bien de cette oreille. Considérant les adhérents comme "le ciment du premier réseau de France", elle veut également leur inculquer un état d'esprit. Une sorte de culture de la gagne où physique et digital doivent constituer "un univers unique". Sur le thème de la connectivité, les adhérents ont d'ailleurs pu se familiariser avec de nouveaux outils et techniques devant leur permettre de gagner en expertise. "En cinq ans, Selectour Afat a construit un système hybride reposant sur l'égalité du système coopératif et l'efficacité du système entrepreneurial" a rappelé Dominique Beljanski qui souhaite trouver "de nouvelles pistes pour accroître l'avance du réseau". A l'ère du cross canal, il s'agit dorénavant de "réinventer la croissance" en allant notamment "recruter de nouvelles agences là où nous ne sommes pas présents" et d'entretenir avec les fournisseurs "des relations basées sur la loyauté".

Concernant les résultats du réseau, Dominique Beljanski a annoncé une progression globale de l'ordre de 4% sur l'ensemble de l'année 2014 par rapport à 2013. "Cela faisait trois ans que nous étions en baisse. Nous avons réalisé un très bel été – 30% du volume annuel – avec des vendeurs qui ont appris à proposer d'autres destinations – Grèce, Canaries, Croatie – que celles du Maghreb" résume Jean-Noël Lefeuvre, directeur général adjoint Selectour Afat.
Dans le détail, sur les dix premiers mois de l'année, le réseau enregistre une augmentation de 1,7% sur les TO et croisières, + 13% sur les centrales hôtelières et + 42% sur l'activité réceptifs. Côté transport, Selectour Afat reprend des parts de marché grâce à "son dynamisme dans le secteur du voyage d'affaires (60% de l'activité du réseau), enregistrant ainsi une progression de 2,2% en volume d'affaires, et de 3,8% en billets émis".
A noter enfin qu'en 2014 Selectour Afat a accueilli 28 nouvelles licences et n'enregistré aucune sortie hors défaillances.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *