E. Leclerc Voyages progresse encore sur un marché en stagnation

Distribution

E. Leclerc Voyages poursuit son développement et réalise en 2006 un volume d’affaires de 346,6 millions d’euros en croissance de 5% par rapport à 2005."Nous sommes plutôt contents car nous progressons sur un marché en stagnation à 1%" indique Bernard Boisson, directeur général, qui estime que son enseigne devrait "dégager un bénéfice net aux environs de 4 millions d’euros". Leclerc Voyages récolte ici les fruits de son positionnement : "proposer toutes les formules touristiques à des prix compétitifs". Contrairement à la majorité des agences de voyages qui réalisent une part importante de leur volume d’affaires sur de la billetterie aérienne, Leclerc Voyages attire la majorité de ses clients sur les produits des TO (52% du volume d’affaires) et sur des produits touristiques labellisés Leclerc Voyages (28%). La billetterie représente seulement 20% du volume d’affaires de l’enseigne. "Nous sommes l’un des seuls acteurs du marché à jouer exclusivement un rôle de distributeur généraliste de voyages" poursuit le DG, qui insiste aussi sur la "fidélité" des équipes mises en place ainsi que sur la "sélection des produits en amont, ce qui évite bien des désagréments après". Autre facteur de succès mis en avant par Leclerc Voyages : un taux de fidélité à 49% sur un marché où le client se montre de plus en plus zappeur. La confiance des clients se lit également dans la progression du panier moyen (sur la partie tourisme) qui s’est élevé l’an passé à 644 euros, soit 100 euros de plus qu’en 2001. Chaque agence réalise en moyenne un volume d’affaires de 2,4 millions d’euros, dont 80% en tourisme. En 2006, l’enseigne a fait voyager 510.000 clients, "parmi lesquels 30% n’avaient jamais mis les pieds dans l’une de nos agences" souligne Bernard Boisson. Fort de ses 156 agences, le réseau souhaite continuer son développement pour atteindre "en 2010 le chiffre de 200 agences représentant 500 millions d’euros de volume d’affaires". En matière de distribution, le réseau revendique la première place chez Marmara, Look, TUI et Lagrange.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *