« Faire de Thomas Cook l’un des 3 premiers TO »

Les marques Thomas Cook on fait voyager 180 000 clients.
Nouveautés cette année : une brochure week-end et neige.
600 points de vente pourraient vendre Neckermann fin 2005.
A écouter les propos de Roland Dumont du Voitel, président du directoire de Thomas Cook France, et de Serge Lamberti, le nouveau directeur du tour operating, l’ancienne équipe n’a pas à rougir de son bilan. Sur l’exercice 2003-2004 qui s’achève fin octobre, les trois marques TO (Thomas Cook, Neckermann et Aquatour) ont fait voyager 180 000 clients, dont 25 000 pour l’hiver et 155 000 pour l’été. Mais, à périmètre constant, les chiffres d’affaires tourisme et billetterie sont en baisse. « Nous avons réalisé au global 88 % de nos objectifs pour l’activité tour operating », précise Serge Lamberti. Il faut toutefois aller plus haut compte tenu de l’ambition affichée : « Faire de Thomas Cook l’un des trois premiers tour-opérateurs en France. » La nouvelle production hiver foisonne de nouveautés et cherche à coller aux nouveaux comportements des consommateurs. Ainsi, la toute nouvelle brochure « Week-ends et courts séjours » n’inclut aucun transport (sauf sur Londres) mais offre uniquement des propositions d’hôtels et d’excursion. « Un concept dynamique » selon Serge Lamberti. Au vendeur ensuite d’ajouter le transport si le client le souhaite. Autre nouveauté, une brochure « Neige » qui propose sur 128 pages quelque 130 sélections aux sports d’hiver en France et en Andorre. Enfin, avec la programmation d’établissements à Marrakech et à Agadir, Thomas Cook s’ouvre au Maroc. Pour Neckermann, une brochure « Avant-première été 2005 » a déjà été publiée avec un cahier des prix qui garantit des réductions pouvant aller jusqu’à 12 % pour toute réservation réalisée avant le 31 décembre 2004. Aujourd’hui, 175 agences, en plus du réseau Thomas Cook, revendent Neckermann. Mais, avec, par exemple, l’apport d’Afat Voyages (membre du G4 comme Thomas Cook), 600 points de vente pourraient être agréés fin 2005. Enfin, Roland Dumont Du Voitel ne précise pas d’objectif pour les parts des TO maison sur l’ensemble des ventes forfaits du réseau. « Le pourcentage des ventes Thomas Cook doit être pensé dans une logique de profitabilité, il faut rester multi-TO ».
Développer un esprit d’entrepreneur en agences
« Sans changement, il n’y a pas de développement. » Roland Dumont du Voitel ne veut pas s’inquiéter des soubresauts qui touchent l’industrie du tourisme. Ainsi, la suppression des commissions pourrait par exemple entraîner la vente de low cost en agences. Roland Dumont du Voitel semble vouloir faire bouger les choses dans le réseau. « Il faut redéfinir les services à rendre aux franchisés », explique-t-il. Ce nouveau contrat de franchise devrait sans doute être détaillé lors de Top Résa. De plus, ajoute-t-il, « il faut développer un esprit entrepreneurial au sein de nos agences ». Avec, sans doute, plus de liberté pour gérer un budget. Côté technologie, Neckermann devrait avoir son site Internet (www.neckermann-voyages.fr) à la fin de l’année. Ajoutons que le chiffre d’affaires prévisionnel 2003-2004 est de 964 millions d’euros pour l’activité distribution avec les franchises et les agences Aquatour (60 % forfaits tourisme et 40 % billetterie).

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *