Gérard Letailleur, président de Selectour, s’adresse aux jeunes patrons : « Ouvrez des agences ! »

Distribution

"Selectour est plus attractif que n’importe quel autre réseau. C’est le seul à être réellement multicanal". Gérard Letailleur qui s’apprête à quitter son poste en mai prochain, ne cache pas sa satisfaction d’être à la tête du réseau volontaire composé de aujourd’hui de 540 points de vente.Lorsqu’on lui rappelle l’objectif de 800 agences en 2010 évoqué lors du dernier congrès à Disneyland Paris début décembre dernier, l’homme admet toutefois que cet objectif ne sera pas atteint. Qu’importe, "ce n’est pas un défaut d’être ambitieux". D’ailleurs, Gérard Letailleur reconnaît que s’il avait "40 ans", il "ouvrirait une agence tous les six mois". "J’ai cinq points de vente aujourd’hui. J’ai commencé à gagner ma vie en ouvrant le quatrième". Tout en espérant que le périmètre du réseau continue à se développer, Gérard Letailleur souhaite davantage l’homogénéiser et le rendre encore plus convivial. En installant par exemple dans l’agence des "espaces enfant" pendant que les parents discutent avec le conseiller vendeur. "Tout doit être clean" ajoute le président, "pas besoin de PLV", "grâce notamment à l’outil Canal Selectour, le client doit tout de suite trouver ses repères". "Je suis certain que le futur président saura valoriser le réseau". Parlant de son successeur à la présidence, Gérard Letailleur l’assure de son appui, et ce quel qu’il soit. Il le met toutefois en garde contre toute velléité de faire carrière, "ce qui compte, c’est Selectour". L’actuel président aimerait aussi que le tandem composé d’un président qui définit les grandes orientations politiques assisté d’un directeur générale en charge de l’opérationnel continue de fonctionner car c’est selon lui, "un bon modèle". Enfin, ravi d’avoir insufflé "un dynamisme et modernisme" nouveau, Gérard Letailleur a affirmé n’avoir eu "aucune difficulté particulière" avec les adhérents.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *