Hackaton CDS IFTM Top Resa : un doublé pour la startup The Treep

Distribution

La startup The Treep, qui développe un SBT « éco-responsable » signe un doublé au hackathon CDS IfTM 2019 en remportant le prix coup de cœur du public et un contrat de recherche avec CDS.

Le prototype présenté par The Treep, dirigé par Laurent La Rocca, permet de chercher et trouver un hôtel selon des critères classiques mais également en faisant un focus particulier sur trois niveaux d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et l’engagement d’éco-responsabilité de l’hôtel.

L’expérience continue sur le mobile lorsque que le moment critique du checkout arrive. CDS permet de payer à l’avance l’hôtel grâce à la génération d’une carte virtuelle. Mais cette information n’arrive quelquefois jamais au réceptionniste lors du départ du voyageur. Cette situation génère l’essentiel des mécontentements des voyageurs qui se trouvent parfois dans l’obligation de repayer. the Treep a donc codé un prototype de « voucher parlant toutes les langues du monde ». Le voyageur montre son smartphone qui, par synthèse vocale, dicte la procédure de paiement à distance au réceptionniste dans sa langue natale.

Ce n’est pas un hasard si The Treep s’est aussi intéressé à la responsabilité environnementale de l’hôtel. En effet, The Treep commercialise un SBT  à destination des voyageurs professionnels qui souhaitent se déplacer sans stress et de manière responsable.

Cet assistant permet de comparer et réserver différentes combinaisons de modes de transport pour se rendre à une même destination. Il affiche la durée, le coût et surtout l’empreinte carbone de chaque option afin de choisir le voyage le moins impactant pour la planète. Une démarche éco-responsable que the Treep offre de renforcer avec une action de reforestation visant à compenser au kg près le CO2 émis.

Comment ça marche ?

Le voyageur renseigne l’adresse de départ et d’arrivée, la date et la consigne horaire (arriver avant / partir après) et le nombre de passagers. L’algorithme calcule et propose plusieurs options pour rejoindre la destination. L’interface utilisateur (UX) a été conçue pour apporter rapidement les informations essentielles à l’utilisateur :  durée totale, prix total et empreinte carbone. Cette dernière est représentée par une ligne de petites feuilles, plus ou moins remplies en vert, qui permet d’identifier immédiatement le voyage le plus « green ». En cliquant sur cette ligne on accède à la carte d’identité carbone de chaque Treep : CO2 émis et CO2 épargné par rapport à la combinaison à l’empreinte carbone la plus élevée. Une fois son Treep choisi, l’utilisateur peut réserver, directement et en une fois, les transports réservables (train, taxi, avion). Il recevra ensuite son Treep récap, avec toutes les informations importantes (horaires, temps de trajet, billets, vouchers, etc.). Le jour J, il n’y a plus qu’à suivre le guide pour partir et arriver à l’heure.

Grâce à l’indication de la performance écologique de chaque combinaison, l’utilisateur peut choisir de minimiser son impact CO2 en choisissant d’utiliser les transports les plus doux. Il peut également neutraliser son bilan carbone grâce à la reforestation.

Les entreprises ayant souscrit un contrat bénéficient, en plus d’un service client pour traiter leurs demandes, de la compensation automatique des émissions de CO2 liées à leurs déplacements professionnels. the Treep enregistre l’historique des voyages, établit un bilan carbone global et plante le nombre d’arbres, puits de carbone naturels, équivalents. Ce programme de reforestation a été confié à un acteur majeur en France et dans le monde : Reforest’action. Un moyen simple et complémentaire pour réduire l’impact des déplacements sur la qualité de l’air et la santé.

 

 

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *